Avant d’acquérir un terrain, le certificat d’urbanisme (CU) – facultatif mais recommandé – peut être demandé à la mairie, en préfecture ou à la DDE de la commune ou du département d’implantation du terrain. Qu’il soit informatif ou opérationnel, à quoi sert cet acte administratif gratuit ?  

Certificat d’urbanisme de simple informationCe CU peut être demandé à titre informatif. Il indique la situation cadastrale du terrain et fixe les règles d’urbanisme en matière de construction. Il précise les limites administratives et prend en compte les infrastructures existantes ou en projet, de servitudes d’utilité publique telles que raccordements (ERDF, GRDF, eau). Il peut faire l’objet d’un droit de préemption. Ce certificat mentionne le régime de taxes applicables au terrain. L’intéressé doit adresser un dossier en deux exemplaires, à retirer auprès des services administratifs. Délai d’obtention : 1 mois.

Publicité
Certificat d’urbanisme opérationnelLe certificat d’urbanisme opérationnel complète le CU informatif. Il mentionne l’état de faisabilité du projet de construction sans que le permis de construire soit pour autant accordé. Il informe l’intéressé au regard des documents transmis. Il tient compte de la surface du plancher de la construction, de la destination, de la nature du bâtiment et de la situation du terrain. En fonction des éléments de réponse fournis par l’urbanisme, l’intéressé sera informé de la compatibilité de son projet en vue d’obtenir éventuellement un permis de construire. La demande du CU opérationnel doit être accompagnée des documents concernant le projet de construction en quatre exemplaires et du formulaire CERFA N°13410*02. Il est délivré par l’urbanisme. Délai d’obtention : 2 mois.

Lettres types

Retrouvez plus de 5000 lettres types pour répondre et vous faire entendre au quotidien.

Voir les lettres types