Vidéos à la une
Le ton n'en finit plus de monter entre les indépendantistes catalans et leurs opposants. A Madrid, des manifestants ont même brandi des banderoles de la Phalange espagnole, une organisation fascisante, devant l'hôtel de ville où s'exprimait le chef du gouvernement catalan. Pour Carles Puigdemont, le référendum sur l'auto-détermination doit avoir lieu en septembre. Il espère en négocier les conditions avec Madrid. 'Nous ne renoncerons pas à ce que les Catalans décident de leur avenir politique, l'avenir politique de la Catalogne, si le gouvernement espagnol continue à dire non à tout, a-t-il clamé. Malgré tous les obstacles que nous puissions rencontrer, nous n'avons ni le droit ni la légitimité pour ne pas honorer notre mandat.' Pour le chef du gouvernement espagnol, ce référendum, comme celui de 2014, serait anticonstitutionnel et n'aurait aucune valeur légale. Il a néanmoins appelé Puigdemont à venir en débattre au Parlement. 'Au parti populaire, nous pensons que le bon fonctionnement d'un système démocratique exige d'aller devant le parlement, a assuré Mariano Rajoy. Le chantage et la menace mis sur la table sont intolérables, et je veux rassurer les Espagnols et leur dire que cela n'arrivera pas. La souveraineté nationale continuera d'être la souveraineté nationale tant que l'ensemble des Espagnols voudront qu'il en soit ainsi.' D'après un document révélé par la presse, les indépendantistes envisageraient une sécession unilatérale si le référendum leur était refusé. Mais à en croire les sondages, 48% des Catalans ne souhaitent pas quitter l'Espagne.
Société
Dimanche, l’entraîneur du Real Madrid a remporté le Championnat de football d’Espagne. Un titre qu’il avait déjà obtenu comme joueur en 2003. Retour sur son parcours depuis le Mondial de 1998.
Vidéos à la une
Alors que le Portugal a remporté pour la première fois l'Eurovision grâce à Salvador Sobral, Julien Doré est rapidement monté au créneau. La raison de cette sortie ? Sa ressemblance troublante avec les candidats espagnol et portugais. Sur son compte Twitter, le chanteur a ainsi posté un montage photo des deux jeunes hommes en question accompagnée d'un message empreint d'humour : "Viens de porter plainte pour diffamation contre l'Espagne & le Portugal", a écrit l'interprète de "Paris-Seychelles". Il est vrai que la ressemblance, surtout capillaire, avec le chanteur espagnol était assez troublante. Quant au gagnant de ce 62e concours de l'Eurovision, c'est sa voix, assez semblable, à celle de Julien Doré qui n'a pas manqué de faire réagir, et plus particulièrement Marianne James, qui aurait bien vu l'ancien gagnant de la Nouvelle Star interpréter la chanson du Portugais.
International
Mardi, deux adolescents ont fait une chute mortelle après que le plancher de leur ascenseur s'est effondré sous leurs pieds. Le garçon et la fille de 17 ans ont été tués dans l'accident. 
Vidéos à la une
L'économie espagnole va-t-elle maintenir la cadence ? La réponse est pour le ministre de l'Economie Luis de Guindos. Pour rappel la croissance espagnole s'est élevée à 3,2% en 2016, l'une des plus élevées de l'Union européenne. L'Espagne est depuis restée dans le groupe de tête, avec 0,8% de croissance au premier trimestre de cette année. Un quatorzième trimestre consécutif dans le vert, pour ce pays qui a traversé une la crise financière longue de 5 ans, terminée fin 2013. La prévision de croissance officielle du gouvernement pour 2017 est 2,7%. Ce jeudi la Commission européenne donnera ses prévisions pour l'eurozone, où les voyeurs de l'activité sont globalement dans le vert.
Vidéos à la une
Alors que Londres accuse Bruxelles d'intimider les Anglais sur le Brexit à deux mois des élections législatives, Michel Barnier maintient le cap. Vendredi à Florence, le négociateur en chef de l'Union européenne a rappelé que les 27 souhaitaient d'abord et surout garantir les droits des citoyens européens vivant au Royaume-Uni avant de commencer à négocier. Quitte à ce que la Cour de justice de l'UE s'en mêle. Michel Barnier :'Le Conseil européen a décidé que la préservation des droits des citoyens européens et de leurs familles serait une priorité. Le niveau de protection offert par les lois européennes ne doit pas être remis en cause. Le Brexit ne doit pas altérer la vie quotidienne des gens. L'UE demande des garanties très claires pour que ces droits soient effectivement assurés et la Cour de justice de l'UE jouera son rôle.' Brexit : Michel Barnier dévoile son mandat et dément vouloir 'punir' le Royaume-Uni https://t.co/FD3fm5r4o7- LaTribune (@LaTribune) 3 mai 2017 Près de 3 millions d'Européens vivent actuellement au Royaume-Uni dont 800 000 Polonais. Tous, s'inquiètent pour leur avenir post-Brexit. Inversement près de 5 millions de Britanniques vivent dans les autres pays de l'UE. Principalement en Espagne, en Irlande et en France. Samedi dernier les chefs d'Etat et de gouvernement ont adopté des orientations qui guideront les négociations avec les Britanniques. La question des droits des citoyens fait partie des toutes premières priorités. Le calendrier du #Brexit: ses principales étapes jusqu'en mars 2019 #AFP par AFPgraphics pic.twitter.com/5LxN2MlcWD- Agence France-Presse (afpfr) 1 mai 2017 Avec Agences
Vidéos à la une
Quinze personnes ont été blessées ce jeudi, dont trois sérieusement, dans une explosion qui s'est produite dans une usine de produits chimiques en Espagne. #ESPAGNE : Au moins 30 blessés après une #explosion accidentelle suivie d'un #incendie dans une zone industrielle près de #Madrid. pic.twitter.com/jrN56FkYYY- Le Globe (@LeGlobe_info) 4 mai 2017 L'explosion s'est produite à Arganda del Rey, à 30 kilomètres au sud-est de Madrid, envoyant une très épaisse fumée dans l'air. Les autorités ont évacué une zone de 500 mètres carrés autour du site. La cause de l'explosion n'est pas encore connue.
Conso
Arnaque : le vin "Made in France" pas toujours français
Face à l'attrait des consommateurs pour les produits locaux et le "Made in France", certains viticulteurs n'hésitent plus à faire passer du vin espagnol pour du vin français.
Vidéos à la une
L'endroit pourrait tout à fait être un parc il s'agit pourtant d'un site expérimental près de Séville. Un site dont le but est d'épurer les eaux usées d'une ville ou de petites agglomérations. Ici pas d'odeurs d'égouts. Pas de moustiques non plus, ou de bâtiments industriels. Les eaux usées de la petite ville de Carrión de los Céspedes sont purifiées ici de façon naturelle, grâce à des micro organismes qui prospèrent dans le sol. Carlos A. Aragón Cruz, chercheur du CENTA : 'Ça ce sont les eaux usées qui viennent de la ville et que nous traitons dans l'unité expérimentale...' Les chercheurs utilisent une bactérie électroactive qui produit de l'électricité tout en décomposant les matières organiques. Carlos A. Aragón Cruz : 'et ça c'est le résultat final... vous voyez la différence !' Une différence frappante entre un pot d'eau trouble et un autre d'eau parfaitement claire. Les avantages sont évidents. La bactérie électroactive peut purifier l'eau dix fois plus rapidement que d'habitude - si on arrive à extraire les électrons ainsi produits. C'est la raison pour laquelle ces zones humides expérimentales sont dotées de matériaux conducteurs d'électricité. Abraham Esteve-Núñez, chercheur IMDEA AGUA : 'Les eaux usées arrivent dans ce système qui n'est connecté à aucune source externe d'énergie et on y trouve des micro-organismes particuliers, ce sont des micro-organismes électro-actifs capables de produire de l'électricité et qui recouvrent la surface de matières comme celle-ci, des matières électro conductrice et qui agissent comme des supports physiques et qui en même temps aident à accélérer le processus métabolique impliqué dans l'épuration de cette eau. En fin de compte on obtient cette eau propre sans apport d'énergie et une eau qui ne comporte aucun résidu polluant.' Voici comment un système compact peut répondre aux besoins d'une petite communauté : les eaux usées d'une fosse septique passent au travers d'un bio-filtre végétal, devenant ainsi une eau prête à être utilisée pour l'irrigation - ici jusqu'à 25 000 litres par jour. Les premiers systèmes ont été implantés en Espagne, au Mexique, en Argentine et au Danemark. Juan José Salas Rodriguez, directeur de rechercue CENTA : 'Cette technologie peut être utilisée dans le monde entier, et pas uniquement ici dans les environs de Séville où nous sommes installés. Nous avons des preuves qu'une technologie similaire peut fonctionner dans des environnements très froids sans aucun problème. Il ne faut pas oublier que la bio masse qui est responsable de l'épuration se trouve au dessous du substrat ce qui lui permet de travailler avec des basses températures sans problème en obtenant les mêmes résultats.' Ici au Danemark, les chercheurs qui travaillent sur ce projet de sont en train de tester différents matériaux électro-conducteurs pour trouver les plus efficaces et les moins chers. Carlos A. Arias, chercheur en biologie aquatique, Université d'Aarhus : 'Le matériau que nous sommes en train d'utiliser est un résidu de l'industrie pétrolière, on l'utilise pour que les bactéries s'y accrochent et comme le matériau est électro conducteur les électrons vont être transférés pour dégrader les matières organiques.' Les chercheurs ont développé des électrodes qui permettent de mesurer les flux d'énergie générés par les bactéries électro actives à différentes profondeurs. Carlos A. Arias : 'Pour déterminer quel matériau dans sa colonne est le plus efficace, nous avons installé une série de valves à différents niveaux pour établir une corrélation entre le flux d'électrons et l'efficacité de l'épuration de l'eau.' D'autres recherches vont porter sur des matériaux électro conducteurs plus écologiques pour développer une façon rapide et propre d'épurer les eaux usées. Un progrès significatif dont on espère qu'il se répandra largement sur la planète.
Vidéos à la une
L'économie espagnole prend un peu d'élan. Selon des données préliminaires, la croissance du PIB a accéléré plus que prévu au premier trimestre à 0,8 %, contre 0,7 % lors des deux trimestres précédents. Le taux de chômage, en revanche, est légèrement reparti à la hausse. Il se situait fin mars à 18,7 %, ce qui fait toujours de l'Espagne le plus mauvais élève de l'Union européenne après la Grèce. Durement impactée par la crise de 2008, l'économie espagnole poursuit donc son redressement, grâce en partie à la réorientation des entreprises vers l'export. Après un PIB en hausse de 3,2 % en 2015 et 2016, la croissance devrait toutefois ralentir cette année et atteindre 2,6% selon les prévisions du FMI et de la Banque d'Espagne.
Vidéos à la une
En Espagne, un vaste coup de filet contre des suspects liés aux attentats de Bruxelles. Huit personnes, âgées de 31 à 39 ans, ont été interpellées. Quatre d'entre elles ont des liens avec des personnes arrêtées après les attentats dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles. Les attaques avaient fait 32 morts le 22 mars 2016. L'opération anti-terroriste a eu lieu dans plusieurs communes de la province de Barcelone. Osama Attar considered as the mastermind of 2015 #Parisattacks&2016 #Brussels attacks targeted in op in #Barcelona https://t.co/fmCInew3Xw- Olivier Guitta (@OlivierGuitta) 25 avril 2017 Selon la police régionale catalane, certains membres de ce groupe, connus pour des affaires de délinquances ou liés au crime organisé, pourraient 'avoir participé ou collaboré à des actions passées' et 's'être rendus en Belgique'. La police ignore toutefois à ce stade s'ils avaient une 'implication directe'.
Vidéos à la une
La taille du vignoble mondial est restée stable, mais la production a légèrement baissé : voilà les principales conclusions de l'Organisation internationale de la vigne et du vin pour l'année 2016. La production mondiale de vin a baissé de 3%, ce qui est surtout dû à des phénomènes climatiques, selon l'OIV. L'Italie qui reste championne mondiale de la production viticole. Avec 51 millions d'hectolitres elle devance la France, où le recul est marqué (43,5 M, en baisse de 3,5 M), l'Espagne (39,3 M) et loin derrière, les Etats-Unis (23,9M). La superficie viticole chinoise a continué de progresser, confirmant la place de 2ème vignoble mondial acquise par la Chine, qui devance la France et talonne l'Espagne. La taille du vignoble a diminué en Turquie (17 000 ha) et au Portugal ( 9 000 ha). En Europe seul le vignoble italien augmente de 8 200 ha. Consommation stable 242 millions d'hectolitres de vin ont été achetés l'an dernier. Un chiffre stable depuis la crise de 2008, après laquelle la consommation mondiale a chuté de huit millions d'hectolitres. Le Portugal est toujours le premier consommateur de vin par habitant (54 litres par an) devant la France (51,8). En valeurs brutes, les Etats-Unis restent leaders les mondiaux. Les Américains ont consommé l'an dernier 31,8 millions d'hectolitres, soit 4 millions de plus que les Français. #OIVPressConference: https://t.co/7h2baaEQiR pic.twitter.com/Hnu9qlalPa- OIV (@OIV_int) 11 avril 2017 Concernant les échanges internationaux, l'OIV note une légère baisse du volume, mais une hausse de la valeur, qui s'élève à 29 milliards d'euros. Dans l'hémisphère sud, particulièrement touché par les intempéries l'an dernier, les premières estimations de récoltes laissent envisager une hausse de la production cette année.
Vidéos à la une
Un pirate informatique russe présumé a été incarcéré lundi, suite à son arrestation vendredi à Barcelone. L'informaticien russe Piotr Levachov aurait été arrêté à la demande des Etats-Unis. Son épouse avait déclaré la chaîne russe RT que la police espagnole la police lui aurait dit qu''un virus semblant avoir été créé par (son) mari était lié à la victoire de (Donald) Trump' à l'élection présidentielle américaine. Selon le communiqué de la police espagnole, l'homme âgé de 36 ans, aurait créé un réseau d'ordinateurs utilisés à l'insu de leurs propriétaires pour des activités illégales. Toujours selon la police, non seulement, il soustrayait des données à caractère personnel des ordinateurs, mais il les infectait aussi avec des logiciels malveillants, permettant de bloquer l'accès à l'information et de demander une rançon pour son déblocage. Detenido en #Barcelona uno de los cibercriminales más buscados en operación con FBI. Se le acusa de estafa, robo de datos, #ransomware... pic.twitter.com/eUlNgagAhc- Policía Nacional (policia) 10 avril 2017 L'un des cybercriminels le plus recherché arrêté à #Barcelone dans une opération avec le @FBI. Il est accusé d'escroquerie, vol de données, #ransomware...
Vidéos à la une
En Espagne, Carme Chacon, première femme à occuper le poste de ministre de la Défense, dans le gouvernement socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero, est décédée dimanche à l'âge de 46 ans. Retrouvée inanimée par les secours alertés par ses proches qui ne parvenaient pas à la joindre, elle souffrait d'une malformation cardiaque. En 2012, elle avait raté de peu l'élection pour devenir Secrétaire générale du Parti socialiste. Elle avait été en 2015 la tête de liste du Parti socialiste catalan aux législatives. Muere Carme Chacón. Embarazada de siete meses, visitó a las tropas en Afganistán y la imagen pasó a la historia https://t.co/26B89LKf9V pic.twitter.com/FxFSdR9UZK- EL PAÍS (@el_pais) 9 avril 2017 Décès de Carme Chacon. Enceinte de sept mois, elle avait passé en revue les troupes en Afghanistan, une image entrée dans l'histoire
Vidéos à la une
Près de six ans après avoir renoncé à la lutte armée, l'ETA a commencé son processus de désarmement. A Saint-Pée-sur-Nivelle, dans le Pays basque français, les policiers et les démineurs étaient ce samedi à pied d'oeuvre sur l'un des sites où l'organisation séparatiste avait remis son arsenal. Le ministre français de l'Intérieur Matthias Fekl a salué 'un grand pas' et 'un jour incontestablement important'. VIDEO. Désarmement d'#ETA : 'Cette étape est un grand pas', estime Matthias #Fekl https://t.co/d1APsnAxKV via franceinfo- Pierre Moal (PMoal29) 8 avril 2017 Propos d'une tonalité différente chez son homologue espagnol. 'Les terroristes ne peuvent espérer aucun traitement de faveur du gouvernement et encore moins l'impunité de leurs crimes, a déclaré le ministre de l'Intérieur espagnol Juan Ignacio Zoido. L'ETA est défaite au plan opérationnelle. La seule réponse logique à cette situation est d'annoncer sa dissolution définitive et de demander pardon pour les victimes et les disparus, plutôt que d'organiser des opérations médiatiques pour dissimuler leur défaite.' 'L'opération médiatique' ainsi dénoncée, c'est ce grand rassemblement organisé à Bayonne par le mouvement des 'Artisans de Paix' qui se présentent comme des médiateurs. Bayonne : 20 000 personnes saluent 'les artisans de la paix' après le désarmement d'ETA https://t.co/bKVpVLkLYL pic.twitter.com/jiEqmRwSkD- Sud Ouest (@sudouest) 8 avril 2017 #ETA : un grand rassemblement #pourlapaix à Bayonne - https://t.co/0eeCidtpA6 pic.twitter.com/pFO0vDM2ve- France3 Aquitaine (@F3Aquitaine) 8 avril 2017 Depuis la fondation de l'ETA en 1959, les attentats au nom de l'indépendance du Pays Basque et de la Navarre ont fait plus de 800 morts. L'ETA veut entrer dans le jeu démocratique. Mais les gouvernements s'y refusent farouchement. https://t.co/B0gPpcPPMP pic.twitter.com/C9r0LHupPl- La Vie (@LaVieHebdo) 8 avril 2017
Vidéos à la une
ETA l'avait annoncé : ce samedi, son désarmement serait total. Dans la matinée, la liste de huit caches d'armes a été transmise aux autorités françaises. Toutes se trouvent dans les Pyrénées-Atlantiques. Elles contiendraient 120 armes à feu, trois tonnes d'explosifs et plusieurs milliers de munitions. C'est la Commission internationale de vérification qui a servi d'intermédiaire. Pour le président de cette organisation indépendante, Ram Manikkalingham, c'est un 'pas historique', qui contribuera avec le soutien des acteurs concernés 'à consolider la paix et la coexistence dans la société basque'. #Désarmement #ETA La Commission de vérification informe que l'échange de localisation des caches d'armes a eu ce matin à #Bayonne #SO pic.twitter.com/zF1ULBFNet- pantxika delobel (@pantxikadelobel) 8 avril 2017 L'organisation séparatiste basque espagnole avait renoncé à la lutte armée en 2011 mais elle demeure sur la liste noire de l'Union européenne. Le gouvernement espagnol a, lui, prévenu. Il n'y aura aucune contrepartie. 'Qu'ils désarment et qu'ils se dissolvent, c'est ce qu'ils doivent faire, a martelé Iñigo Mendez de Vigo, le porte-parole du gouvernement conservateur. Ils n'obtiendront rien de l'Etat espagnol, qui a le soutien de tous les démocrates.' Née en 1959, ETA a été active pendant plus de 40 ans, réclamant l'indépendance du Pays Basque et de la Navarre. 829 morts sont attribués à ce mouvement clandestin, aujourd'hui réduit à une trentaine de membres selon les experts. Avec AFP
Vidéos à la une
C'est par une écrasante majorité (65 voix d'écart) que le Parlement du Pays basque espagnol a voté ce jeudi en faveur d'une résolution soutenant le désarmement de l'ETA. Le Parlement demande à l'organisation séparatiste basque un désarmement unilatéral, complet, définitif et vérifiable, dans les plus brefs délais. Insuffisant pour les neuf élus du Parti Populaire (PP) conservateur qui ont voté contre. 'J'aurais aimé que ce Parlement demande à l'ETA de se dissoudre et de disparaître une fois pour toutes de nos vies. Les militants doivent reconnaître la douleur qu'ils ont causée. Et naturellement, ils doivent demander pardon et collaborer avec les autorités pour enquêter sur les crimes non-résolus', a déclaré l'élu du PP Alfonso Alonso. Pays basque : l'adieu aux armes de l'ETA https://t.co/5q9202Btt1 pic.twitter.com/W12kqiV44i- Mediapart (@mediapart) 7 avril 2017 1959 : création de l'ETA en pleine dictature L'organisation Euskadi Ta Askatasuna (littéralement Pays Basque et Liberté), est née en 1959 en pleine dictature franquiste. Durant cinquante ans, l'organisation séparatiste va multiplier attentats, assassinats ciblés, enlèvements et extorsions au nom de l'indépendance du Pays basque et de la Navarre. A ce jour, l'ETA est tenu responsable de la mort de près de 850 personnes. En juin 1997, l'assassinat d'un jeune élu conservateur, Miguel Ángel Blanco, provoque des manifetations populaires sans précédent contre le groupe terroriste. Moins de dix ans plus tard, le 22 mars 2006, l'ETA annonce un cessez-le-feu permanent. Mais la trêve vole rapidement en éclats après un attentat à l'aéroport de Madrid. Bilan : deux morts. Le gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero met un terme aux négociations entamées avec l'organisation séparatiste basque. 'J'ai ordonné la suspension de toutes les initiatives pour développer ce dialogue. J'ai dit depuis le début que le gouvernement savait que serait un processus long, dur et difficile. C'est un jour difficile', déclarait alors le chef du gouvernement espagnol. 2011 : ETA met un terme à son activité armée Le 20 octobre 2011, l'ETA annonce 'l'arrêt définitif de son activité armée' sans conditions et propose à Paris et Madrid de s'engager sur la voie du désarmement. En contrepartie, l'organisation réclame une amnistie collective pour ses prisonniers. À ce jour, la justice espagnole estime à plus de 200 le nombre de crimes non-résolus commis par l'ETA. Pour tenter d'y faire la lumière, l'Audience Nationale, le haut tribunal espagnol, a ouvert une enquête à Madrid sur le désarmement annoncé par l'organisation séparatiste basque. 'Désarmement' d'ETA samedi: grand flou sur un scénario à la portée historiquehttp://u.afp.com/4Qiw #AFP pic.twitter.com/tBUWB4hS3P- AFP Bordeaux (@AFPBordeaux) 7 avril 2017 Avec AFP
Vidéos à la une
L'heure de désarmement total a sonné pour l'ETA. Dans une lettre adressée dans la nuit de jeudi à vendredi à la BBC, l'organisation séparatiste basque a annoncé qu'elle rendait les armes dès ce samedi. BBC exclusive: Basque militant separatist group Eta plans to unilaterally disarm on Saturday https://t.co/n9Sp4XWsap- BBC Breaking News (@BBCBreaking) April 6, 2017 L'arsenal comprendrait deux tonnes d'explosifs et 130 armes de poing. Il serait déjà sur le sol français, à Bayonne. Les modalités du désarmement restent confidentielles. A Bilbao, les habitants sont souvent soulagés. 'Je suis vraiment un partisan du désarmement, dit un homme, même si je suis un sympathisant, non pas de l'ETA mais de certaines de ses idées politiques. Il est temps de reconnaître que cette ville mérite la paix.' 'Selon moi, c'était une question de temps, dit une jeune femme. Toute la société basque ressent de la satisfaction après avoir souffert du terrorisme pendant tant d'années. C'est ce qui doit arriver et je suis très heureuse qu'ils soient parvenus à un accord. J'espère que tout va bien se passer.' A Vitoria, le Parlement basque a voté jeudi en faveur d'un seul et unique acte de désarmement. Le Parti populaire a voté contre, dénonçant une 'mise en scène'.
Vidéos à la une
Presque soixante ans après sa fondation et des années de violences ayant coûté la vie à plus de 800 personnes, l'ETA s'engage à un 'désarmement total' ce samedi 8 avril. Dans une lettre à la BBC l'organisation séparatiste basque espagnole assure que " le jour du désarmement est demain ".Elle déclare : 'Nous avons pris les armes pour le peuple basque et désormais nous les laissons entre ses mains en ayant pour objectif d'avancer vers la paix et la liberté de notre peuple.' L'organisation, née en 1959 dans la lutte contre le franquisme, encore considérée comme une organisation terroriste par l'Union européenne, avait déjà renoncé en octobre 2011 à la lutte armée pour l'indépendance du Pays Basque et de la Navarre. Mais elle refusait le désarmement unilatéral et la dissolution exigés par Madrid et Paris, et réclamait une négociation sur ses 360 membres incarcérés en Espagne et en France. Samedi à Bayonne, l'organisation doit remettre à la justice la liste de ses caches d'armes, via des " artisans de la paix " issus de la société civile française. Avec AFP
Emploi - Retraite
L’institut de statistiques européen Eurostat a publié le 3 avril une nouvelle étude sur le chômage au sein de l’Union européenne. Voici les 10 pays les plus touchés. 
Vidéos à la une
C'est un incident récurrent, mais vu les tensions actuelles autour de Gibraltar, il est loin d'être anodin... Ce mardi, un navire de guerre espagnol est entré dans des eaux territoriales disputées au large de Gibraltar. Le gouvernement de cette enclave administrée par le Royaume-Uni au sud de l'Espagne a dénoncé une incursion illégale. L'Espagne a répondu qu'elle n'avait rien d'illégal puisqu'il s'agit pour elle des eaux espagnoles. Avec le Brexit, la question de l'avenir de cette enclave ressurgit, puisqu'elle quittera l'Union européenne en même temps que le Royaume-Uni. Un tournant qui a ravivé les revendications espagnoles sur ce rocher.
Vidéos à la une
L'invité surprise des négociations sur le Brexit, c'est ce rocher qui empoisonnent les relations britanico-espagnoles depuis des siècles. Gibraltar est à nouveau au coeur de la discorde, suite à la présentation de la feuille de route de l'Union pour la sortie du Royaume-Uni, stipulant que le sort de Gibraltar devra être soumis au feu vert de Madrid. Réaction : une levée de bouclier sur le rocher et à Londres. Car Gibraltar est officiellement britannique depuis 1713 et le traité d'Utrecht. Or, les 33 000 habitants de ce tout petit territoire de 6,8 km2 ont voté à 96 % pour rester membres de l'Union européenne le 23 juin 2016. Londres quittant l'Union, cela leur pose un problème, certes, mais 99 % avaient aussi voté pour rester Britanniques en 2002. Cette année-là, l'Espagne qui revendique depuis toujours le rocher perdu lors de la guerre contre les forces anglo-néerlandaises, leur avait effectivement proposé la co-souveraineté. Une proposition rejetée donc par les habitants qui tiennent à rester dans le giron britannique. Y tiendront-ils autant maintenant ? Madrid fait le pari que non. D'autant que les Espagnols ont des moyens de pression. En 2013, suite à un différend, ils avaient renforcé les contrôles aux frontières provoquant des embouteillages monstres. L'isolement, c'est ce que redoutent peut-être le plus les Gibraltariens. Mais les rétorsions espagnoles sanctionnent également les 10 000 travailleurs espagnols qui traversent chaque jour la frontière. Petit paradis économique, fiscal, dénonce Madrid, à Gibraltar, on frise le plein-emploi. Les taxes sur les 18 000 entreprises n'y sont que de 10 %, bien moins qu'en Espagne (30 %) ou même en Grande-Bretagne (25 %). Une situation économique, outre celle géographique et géostratégique, forcément convoitée par le grand voisin, qui peine à se remettre de la crise. L'Espagne voit dans le Brexit une occasion en or pour ses revendications. A Londres, chez certains, comme l'ancien leader du parti conservateur britannique, Lord Michael Howard, on n'hésite pas à sortir la rhétorique guerrière en faisant référence à la guerre des Malouines : 'Il y a 35 ans cette semaine, une autre femme première ministre a envoyé l'armée à l'autre bout du monde pour défendre la liberté d'un autre petit groupe de Britanniques contre un autre pays hispanophone, et je suis absolument certain que notre actuelle première ministre fera preuve de la même résolution pour les habitants de Gibraltar'. Invoquer le spectre des Malouines, c'est osé. Peu de chances que Theresa May suive les pas de Margaret Thatcher. Et l'Espagne d'aujourd'hui n'est pas non plus l'Argentine sous la dictature. Reste que le différend pourrait connaître de nouveaux développements dans les mois à venir. 'Keep calm and negotiate' on Gibraltar, Barnier tells Brits. AFP story from Pierre_Sorlut in Luxembourg https://t.co/SCFbFgNAxS- Danny Kemp (@dannyctkemp) 4 avril 2017
Vidéos à la une
Si les rats pullulent à Paris, à Madrid ce serait plutôt les chats sauvages qui prolifèrent depuis que la mairie a interdit l'euthanasie des animaux errants. Les chats seraient désormais des centaines à vivre en ville au point qu'un appel aux volontaires a été lancé pour en prendre soin. Josefina fait partie des 150 anges-gardiens recrutés par la municipalité. 'Les chats mourraient de faim , explique-t-elle. C'est la raison pour laquelle j'ai décidé de m'en occuper. Ils sont tout pour moi.' Cette opération permet surtout d'identifier les chats, de les vacciner et de limiter leur reproduction, même si Josefina doit mettre la main au porte-monnaie. 'Cela peut paraître fou, dit-elle, mais chaque mois je peux dépenser plus de 200 euros parce que je dois les faire stéréliser ou acheter des pillules antiparasitaires'. Cette expérience madrilène constitue une alternative à l'euthanasie systématique des chats sauvages. Selon la SPA espagnole 14 000 chats et chiens errants seraient tués chaque année par les municipalités.
Vidéos à la une
Ces images bientôt feront peut-être bientôt définitivement partie du passé... L'ETA a annoncé avoir l'intention de se désarmer d'ici au 8 avril et devrait pour cela transmettre rapidement les coordonnées de ses caches d'armes. Un membre de Bizi, une organisation basque, a en effet déclaré au Monde que l'ETA l'avait chargé d'organiser le désarmement. L'information est prise au sérieux par les autorités basques. Iñigo Urkullu est le chef du gouvernement basque : 'Le gouvernement basque accorde une crédibilité à la possibilité d'un désarmement final à court terme. Il demande (...) aux gouvernements espagnol et français de fournir des voies de communication directes', afin 'd'atteindre cet objectif à l'importance historique pour notre société'. 'Nous parlons d'une organisation terroriste, voyons ce qu'ils vont faire et ensuite nous agirons, a réagi prudemment Íñigo Méndez de Vigo, le porte-parole du gouvernement espagnol. Mais j'insiste, notre message est le même depuis 2011 : la seule chance qu'ils ont est de désarmer et de se dissoudre'. Plusieurs centaines de personnes et de nombreux élus participeraient au désarmement d'ETA ce 8 avrilhttps://t.co/PVEVTOLUP0MediabaskInfo pic.twitter.com/RYLQPWUJeo- Euskaria (EuskariaEH) March 17, 2017 L'ETA avait annoncé en octobre 2011 renoncer définitivement à la violence. Après plus de quarante ans de violence au nom de sa lutte pour l'indépendance du Pays basque et de la Navarre. Plusieurs caches d'armes ont été découvertes ces derniers mois et des arrestations ont encore eu lieu en décembre. 350 de ses membres sont toujours détenus en France et en Espagne.
Vidéos à la une
Plus de 200 personnes ont été sauvées sur le Mont Teide, dans les îles Canaries, à plus de 3000 mètres d'altitude. Environ 60 ont été piégés dans deux téléphériques et ont dû descendre un par un par une corde. Les autres passèrent la nuit dans de petits réfuges au sommet de la montagne. Il y avait 9 enfants parmi eux. Tout le monde est en sécurité. L'opérateur du téléphérique du volcan a déclaré qu'un verrou de sécurité a été déclenché automatiquement pour des raisons inconnues mercredi, laissant plus de 250 personnes piégées dans deux cabines.
Vidéos à la une
Des milliers de chauffeurs de taxis sont descendus dans les rues de Madrid et Barcelone pour dénoncer ce qu'il qualifient de 'concurrence déloyale' issue des applications comme Uber et Cabify. Les syndicats de taxis réclament du gouvernement de mettre en place des mesures plus restrictives. Concepcion Guardado, chauffeur de taxi : 'Nous n'avons pas peur de la compétition. Ce que nous ne voulons pas, c'est de ces gens qui ne respectent pas les lois et essaient de nous faire de la concurrence comme ils l'ont fait avec UberPOP, cette application pour les voitures de tourisme sans plaque appropriée.' Les taxis officiels estiment injuste de devoir payer une licence alors que les chauffeurs Uber en sont dispensés. Après une année de suspension par la justice, l'application Uber fonctionne à nouveau en Espagne avec un service plus réglementé.
Vidéos à la une
Le groupe textile espagnol Inditex a augmenté son bénéfice net de 10 % en 2016, par rapport à l'année précédente, à 3,2 milliards d'euros. Son résultat opérationnel a quant à lui progressé de 9 % à 4 milliards d'euros. Les analystes perçoivent les perspectives pour 2017 comme solides, avec des ventes en hausse de 13 % sur les six premières semaines de son année fiscale. Inditex a créé 9 500 postes en 2016, dont le quart en Espagne. La fortune de son fondateur et principal actionnaire, Amancio Ortega, âgé de 81 ans, est supérieure à 66 milliards d'euros, ce qui en fait le quatrième homme le plus riche de la planète.
Vidéos à la une
La cour d'appel de Catalogne a jugé Artur Mas coupable de 'désobéissance' et l'a condamné à deux ans d'inéligibilité pour avoir organisé en 2014 une consultation sur l'indépendance de la région. L'ancien président de la Catalogne est également condamné à payer 36 500 euros d'amende. Artur Mas a l'intention de saisir la Cour suprême. Artur Mas : 'Nous pourrions refaire exactement la même chose. Nous ne regrettons rien. Nous sommes démocrates. Les démocrates écoutent le peuple et respectent le mandat du peuple.' Le parti populaire du chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy s'est félicité que 'l'impunité' ne l'emporte pas. En 2014, la consultation sur l'indépendance de la Catalogne avait été interdite par la Cour constitutionnelle espagnole. Artur Mas l'avait malgré tout organisé. Un tiers des électeurs catalans y avait participé et parmi eux 80% s'étaient prononcé en faveur de l'indépendance de la Catalogne..
Vidéos à la une
Le 11 mars 2004, à Madrid, 191 personnes étaient tuées et près de 1 500 autres, blessées, à la suite de l'explosion d'une dizaine de bombes dans des trains de banlieue. Deux personnes allaient décéder plus tard. Samedi, treize ans, jour pour jour, après la pire attaque terroriste qu'ait connue le pays depuis la Seconde Guerre mondiale, la capitale espagnole a commémoré ces attentats, revendiqués par Al Qaïda, par plusieurs cérémonies : sur la Puerta del Sol ; à la gare d'Atocha ; au parc du Retiro. Les cloches des églises ont sonné, en mémoire des victimes. Trois semaines après les attentats, le 3 avril 2004, le cerveau présumé des opérations, un Tunisien, Serhane ben Abdelmajid Fakhet, et six complices se faisaient exploser au moment où des policiers allaient donner l'assaut à l'appartement dans lequel ils s'étaient réfugiés. Un policier avait aussi été tué. Dix-huit personnes, dont de nombreux Marocains, ont été condamnés pour leur participation à ces attentats.
Vidéos à la une
Les ventes au détail ont accusé leur première baisse de régime en deux ans et demi en janvier en Espagne. Certes, en données corrigées des variations saisonnières, elles ont augmenté de 0,1% sur un an, mais c'est leur plus faible rythme de croissance depuis juillet 2014. D'autant qu'en décembre, elles s'étaient envolées de 2,1%. Les plus affectés sont les commerces de proximité, qui ne peuvent se permettre de casser les prix. Or l'inflation a atteint 3% en janvier en Espagne, dopée par une envolée folle des prix de l'énergie, de l'électricité notamment. Espagne : l'inflation atteint encore 3 % https://t.co/w5mb1CPeBE pic.twitter.com/h3HqsePZK4- euronews en français (@euronewsfr) 27 février 2017 Avec Reuters.

Pages

Publicité