La découverte d'un diamant marron au Brésil en mars dernier semble confirmer la présence d'un océan... sous nos pieds ! Des sismographes américains en sont même convaincus depuis le 13 juin dernier. Explications. 

© CC

La plus grande réserve d'eau de la planète aurait été repérée à près de 700 kilomètres de profondeur a expliqué la revue Science, le 13 juin dernier. C'est grâce à l'étude, en mars dernier, d'une pierre des profondeurs ramenée à la surface par l'erruption d'un volcan brésilien qu'une équipe de scientifiques canadiens a pu le déterminer. La revue Nature annonçait par ailleurs que cette équipe, dirigée par le scientifique Graham Pearson, avait décelé sur ce qui s'avère être un diamant, la première inclusion naturelle de ringwoodite terrestre. Cette pierre aurait la capacité de capturer en son sein des ions d'hydroxydes. Le caillou analysé contenait en effet 1 à 2 % d'eau, ce qui prouverait que, sous terre, se trouverait ringwoodite et eau en assez grande quantité.

Publicité
Des ondes, de la chaleur et des kilomètresSteven Jacobsen, un chercheur de l'université Northwestern de l'Illinois s'est basé sur les faits constatés par ses confrères et serait parvenu à démontrer que la pression et la température exercées entre la zone de transition et le manteau inférieur de la Terre auraient fait s'évaporer l'eau de la roche retrouvée. Il aurait conclu que cette dernière était une roche humide, rapporte Le Point. Cette trouvaille pourrait confirmer ce que beaucoup, comme Conan Doyle ou Jules Verne, croient depuis longtemps : l'existence d'un immense océan sous-terrain.

Vidéo sur le même thème : Découverte d'un océan géant sous la surface de la Terre

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité