La dépouille d’un loup a été découverte dans la Marne vendredi dernier. Aucun spécimen, jusqu’ici, n’était monté aussi haut dans le Nord de la France, et ne se serait rapproché aussi près de la capitale. Une enquête a été ouverte afin d’éclaircir les nombreux mystères entourant ce tragique événement. 

Loup, y es-tu ? Le cadavre d’un mâle adulte, provenant probablement du massif vosgien, a été découvert vendredi dernier dans des fourrés avoisinant la commune de Coole, près de Châlons-en-Champagne. Point marquant : ces communes se situent à 150km à l’Est de Paris. Ce serait la première fois qu’un loup s’approcherait aussi près de la capitale, et remonterait aussi haut au Nord de la France.

Son ascension, tracée depuis plusieurs mois, l’avait vu arpenter les campagnes de l’Aube, de la Haute-Marne et des Ardennes. Retrouvée par un chasseur, sa dépouille a été transmise à un laboratoire, qui s’est chargé d’établir les causes du décès. "Nous avons la confirmation, par l’expert national du réseau loup, qu’il s’agit d’un loup qui a vraisemblablement été abattu en milieu de semaine dernière par un tir de balle", explique Yann Dacquay, directeur départemental adjoint des territoires de la Marne.  

Plusieurs mystères à la loupe

Publicité
Quel était l’itinéraire de l’animal ? Evoluait-t-il seul ou en meute ? Est-il l’auteur de la vingtaine d’attaques de troupeaux de la région au cours de ces derniers mois ? Telles sont les questions soulevée par cette regrettable découverte. Autant de mystère ayant amorcé une enquête menée par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. La mission des agents sera également de découvrir l’auteur des coups de feu. Ce dernier, pour avoir abattu illégalement un animal appartenant à une espèce protégée, risque d’écoper d’une amende. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité