Une étude publiée cette semaine par le site britannique Emolument.com a révélé le palmarès des parcours universitaires les plus rémunérateurs à l’échelle internationale.

Droit, médecine, management… s’orienter peut parfois devenir un vrai casse-tête pour les étudiants. Aussi, comme le révèle Le Figaro, le site britannique Emolument.com, spécialisé dans la collecte de données salariales, a récemment publié un classement des domaines universitaires les plus rémunérateurs en se basant sur le salaire de 50 000 jeunes diplômés, toutes filières confondues.

"Jusqu’ici les étudiants n’avaient que très peu d’informations sur ce que représente leur diplôme et ce à quoi ils pouvaient prétendre une fois celui-ci en poche", a expliqué l’un des porte-parole du site. Ainsi, les statisticiens se sont appliqués à regrouper les 15 premiers domaines d’études proposant les meilleurs salaires.

L’économie sur la première marche du podium

En tête ? Les filières relatives au domaine de l’économie qui, en période de crise, restent très prisées et qui offrent des salaires avantageux avec en moyenne 62 000 euros brut annuels dans les cinq ans suivant l’obtention du diplôme. Derrière elles, les domaines du droit (58 000 euros), des mathématiques et des statistiques (54 000 euros) viennent compléter le podium.

Les domaines de l’informatique (37 000 euros), de la santé (36 000 euros), et du management (36 000 euros), se retrouvent en milieu de classement. En revanche, l’univers de la communication, du marketing et des médias est relégué à l’avant-dernière place, avec une moyenne de 27 000 euros. L’art et le design clôturent quant à eux le palmarès en se hissant à la dernière place avec un salaire brut annuel de 25 000 euros.

Des opportunités à saisir

Publicité
Par ailleurs, l’étude propose aux futurs diplômés de découvrir les différentes opportunités qui s’offrent à eux, suivant leur filière. Les mathématiciens pourront par exemple prétendre à un poste au sein d’une banque ou dans une autre institution financière. Les étudiants en histoire, géographie ou encore politique, ont quant à eux de grandes chances d’être courtisés par des organismes associatifs et autres fondations.

Vidéo sur le même thème - Le coût des études en hausse

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité