Démocratisation du "management de transition" ou de l'"intérim exécutive management" : l'avenir de l'entreprise ?

Depuis quelques années, nous avons observé un accroissement des demandes de manager de transition dans les services financiers des grandes et moyennes entreprises.

Cet engouement s’explique par l’augmentation des risques financiers auxquels les sociétés sont confrontées comme : le durcissement des règles de conformité, des modes de financement de plus en plus complexes ou encore des réglementations internationales mouvantes. Et le recrutement d’un "super expert indépendant de l’entreprise" devient presque une nécessité et une protection supplémentaire face aux risques financiers.

Mais en 2015, l’entreprise fait face à de nouveaux challenges, et d’autres départements vont devoir faire preuve d’une très grande flexibilité, agilité et adopté un nouveau mode d’organisation avec l’apparition de "supers experts indépendants de l’entreprise" dans le cœur même et l’ADN des organisations : le CODIR/COMEX (comité de direction/comité éxécutif).

Les deux plus grands exemples à court terme sont :

•    La montée en puissance du digital et la transformation numériqueProjet stratégique pour la compétitivité des entreprises dans les cinq prochaines années, la transformation digitale nécessite, pour une mise en place rapide, l'accompagnement d’un expert ayant une double compétence marketing et IT - avec une forte fibre de communiquant car une transformation numérique nécessite l’adhésion de l’ensemble de l’organisation.

•    L’intégration des nouvelles acquisitions dans un environnement multiculturel Dans un marché international de plus en plus axé sur les croissances externes, un expert du marketing international, du management multiculturel et des processus d’entreprises est indispensable pour diminuer le temps d’intégration des deux structures et de ce fait diminuer les coûts cachés et l’inertie liés à une telle opération.L’arrivé de ces managers de transition dans le cœur des organisations, n’a pas pour l’entreprise qu’un avantage financier, mais permet également de s’entourer d’experts :

*Expérimentés – souvent d’ex-dirigeants d’entreprises ou de départements *Indépendants de la culture et/ou de l’historique de l’entreprise*Orientés résultats – Qui par le biais d’un contrat spécifique, ont un objectif précis à atteindre dans un temps donné*Discrets : une clause de confidentialité est intégrée à ce type de contrat

La démocratisation de ce nouveau mode d’organisation flexible, en mode projet, devrait permettre  aux entreprises de relever le défi de "l’agilité" face à une concurrence internationale de plus en plus rapide, tout en sécurisant au maximum leur organisation existante !