La chancelière allemande affiche un franc soutien à Nicolas Sarkozy dans sa course à l'Elysée. Les raisons en cinq points.

 A droite toute

Interrogée lors d'une conférence de presse au côté de Nicolas Sarkozy, lundi 6 février à l'Elysée, Angela Merkel a officialisé son soutien au président français et candidat non-officiel : "Je soutiens Nicolas Sarkozy sur tous les plans…  Car nous appartenons à des partis amis."

 

Publicité
Des partis amis ? Angela Merkel est en effet membre de l'UDC, l’Union chrétienne-démocrate, un parti politique allemand fondé en 1945 et se référant au courant démocrate-chrétien européen. Principale formation de la droite allemande, elle est l'équivalent de l'UMP en France, le parti de Nicolas Sarkozy.

 

 

Publicité