Dans une interview accordée au Parisien, Jean-Marie Le Pen dresse le bilan "globalement négatif" de Nicolas Sarkozy et évoque Jean-Luc Mélenchon. Avec lequel il n'est pas plus tendre. Extraits.

"Je pense que Nicolas Sarkozy sera battu" répond tout de go le président d'honneur du FN aux journalistes du Parisien qui l'interrogent à ce sujet. Quant à François Hollande, il se révèle être pour Jean-Marie Le Pen "un candidat de remplacement très convenable et bon orateur".

Sur Jean-Luc Mélenchon, actuellement poussé dans les sondages, Le Pen  déclare : " Après avoir été un élu assez effacé, il a brusquement le démon de midi. Il se révèle en leader révolutionnaire… de façade! Il a été sénateur pendant vingt ans et n’a pas fait trembler le Sénat par ses éclats révolutionnaires. (…) C’est le cache-sexe du Parti communiste. Je l’appelle merluchon, un petit merlu, qui est le chef de l’équipe des requins qui suivent derrière."

Publicité
Enfin, l'ex-leader du Front National revient sur le bilan de Nicolas Sarkozy : "Il a ouvert les frontières comme jamais, il a été le champion du chômage et du déficit dans tous les domaines. Comme disait Georges (Marchais), c’est un bilan globalement négatif." 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :