Juge, mannequin, fille au pair, écolo, syndicaliste… Eva Joly est ou a été tout cela. Retour sur son parcours hors norme en 10 points.

© wikimedia

 

Enfance et famille (1943-1960)

Eva Joly née Gro Eva Farseth, le 5 décembre 1943 en Norvège, dans le quartier ouvrier de Grünerløkka, à Oslo. Issue d’une famille modeste d’agriculteurs des montagnes (côté paternel), elle est l’aînée des trois filles d’Eyvind Farseth et d’Elsa Buhr.

Son père a d’abord été concierge avant de reprendre l’atelier de tailleur du grand-père (au décès de celui-ci). L’établissement sera ensuite transféré dans le camp de l’armée  royale, pour fabriquer des drapeaux et uniformes militaires, et recevra plusieurs fois la visite du roi.

Cette reconnaissance tardive ravit Gisle, la grand-mère maternelle que Gro va beaucoup admirer. Cette ancienne bourgeoise déclassée, établie comme coiffeuse, qui compte quelques artistes parmi ses clients et rêve de réussite, pousse la famille dans ce sens.

 

Quand on veut on peut

Sa mère qui rêvait d’un réfrigérateur (à une époque où c’était un luxe) s’en fait fabriquer un par son père. Ce souvenir restera à jamais graver dans la mémoire de la future juge d’instruction comme le symbole de sa vie entière, convaincue depuis que si on veut on peut.

Publicité
De plus les Farseth, grâce à l’amélioration de leur situation, parviennent à partir régulièrement en camping, sur une île, en plein nature scandinave, à une vingtaine de kilomètres de la capitale… Où Gro, des heures durant, admire le paysage et la nature, comme avaient pu le faire ses ancêtres maternels, producteurs de framboises.
© wikimedia

Publicité