Une équipe composée de 20 sherpas népalais va entamer l'ascension du mont Everest le 1er mai. Le but : le débarrasser de ses déchets... et de ses cadavres.

Ménage de printemps pour l'Everest

Le 1er mai, une vingtaine de sherpas népalais va procéder au nettoyage de printemps du mont Everest. Ils projettent de se rendre dans la "zone de la mort" située dans la partie la plus haute de la montagne, à plus de 8000 mètres d'altitude. Le sommet de l'Everest étant devenu un dépotoir de bouteilles à oxygène usagées, d'emballages alimentaires, de vieilles tentes et de cordes, ils estiment redescendre près de trois tonnes de déchets.

Publicité
L'équipe sera également chargée de ramener des cadavres d'alpinistes, le manque d'oxygène et le terrain escarpé à cette hauteur rendant l'ascension parfois fatale. On estime d'ailleurs à 300 le nombre de décès dans la "zone de la mort" depuis 1953. Aucun véhicule ni hélicoptère ne pouvant atteindre cette zone, les corps des victimes de la "zone de la mort" restent sur place. D'autres corps ayant déjà pu être récupérés, les sherpas prévoient d'en ramener cinq.

Voir l'histoire de Cathy O'Dowd, une alpiniste sud-africaine ayant rencontré une victime de la zone de la mort.

''Crédit photo : ©twiga269 ? FREE TIBET/Flickr''

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité