La fin du monde commencerait-elle maintenant ? C'est ce que croient certains scientifiques après l'étude de l'activité d'un super volcan situé en Allemagne. S'il se réveillait, le Laacher See pourrait dévaster une bonne partie de l'Europe... Les explications de Planet.fr.

Le Laacher See, situé entre Coblence et Bonn, en Allemangne, serait sur le point de se réveiller ! Et comme il s'agit d'un "super volcan", toute l'Europe commence à s'inquiéter. En effet, les super volcans sont ceux qui produisent le plus de dégats, avec les éruptions les plus importantes et volumineuses qui existent sur Terre... Comme le Pinatubo, situé aux Philippines, qui avait causé la plus grosse éruption du 20e siècle en 1991

Selon un article du Daily Mail, si le Laacher See venait à entrer en éruption, il pourrait rejeter des milliards de tonnes de cendre et de magma et nécessiterait l'évacuation certaines de milliers de personnes. A court terme, on assisterait même à un refroidissement climatique dû aux cendres dans l'air qui empêcheraient les rayons du soleil de passer.

Emissions de dioxyde de carboneSi les scientifiques s'inquiètent de l'activité du Laacher See maintenant, c'est parce qu'il aurait pour habitude d'entrer en éruption tous les 10 000 à 12 000 ans, et que sa dernière éruption remonte à 12 900 ans. Il avait alors recouvert près de 1 000 km² de cendres.

Par ailleurs, le volcan recrâcherait du dioxyde de carbone à la surface du lac, ce qui indiquerait que la chambre de magma "dégaze". Et les quelques tremblements de terre recensé dans la région l'année dernière suffisent à convaincre ces scientifiques.

Pas de preuve scientifique attestant d'un jugement dernier en 2012Cependant, d'autres scientifiques réfutent tout à fait cette théorie. Selon Erik Klemeti, volcanologue et assistant professeur de géosciences à l'université Denison aux Etats-Unis, l'intervalle de 12 000 ans maximum entre deux éruptions n'est pas prouvé scientifiquement, et donc la crainte d'une éruption imminente ne serait pas fondée.

Publicité
Sur le site Wired, qui héberge le blog Eruptions, il explique que les rejets de dioxyde de carbone n'ont rien d'anormal, et que cela se produit en continu depuis des siècles. Il regrette que certains puissent voir là le moyen d'alimenter la psychose sur une prochaine fin du monde et termine en insistant : "Laissez-moi répéter cela, il n'y a PAS de preuve scientifique attestant d'un 'jugement dernier' pour 2012. Aucune."

© USEBlackbird / Wikimédia Commons

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité