Lenteurs de distribution, attente et accueil au guichet, trop de personnel... La Cour des Comptes s'apprête à dévoiler un rapport très sévère sur le fonctionnement de La Poste.

La Poste est nulle ?

Dans un rapport encore confidentiel, la Cour des Comptes dresse un bilan sévère du fonctionnement de La Poste. Le quotidien ''Le Figaro'' a pu se procurer un exemplaire de ce projet de rapport et dévoile l'inquiétude de la Cour des Comptes face à la baisse accélérée de l'activité de La Poste, et face à son manque de compétitivité.

Ainsi, les magistrats de la Cour des Comptes sont-ils inquiets des trois ans de retard pris dans la modernisation du traitement du courrier, malgré 3,1 milliards d'euros investis entre 2004 et 2010.

Ils s'intéressent également à la qualité de distribution à J+1 qui a, pour la première fois, atteint les objectifs règlementaires en 2009, avec 84,4 %, mais qui reste inférieur à l'objectif interne de La Poste, 90 % en 2010. Le rapport précise d'ailleurs que ce résultat est médiocre et qu'il est "bien inférieur à celui observé dans la plupart des autres pays européens".

La Cour des Comptes conseille aussi d'élargir la plage horaire de distribution de courrier "en permettant un dépôt plus tardif dans un nombre plus élevé de boîtes aux lettres".

Les magistrats souhaitent par ailleurs que la Poste améliore les conditions d'accueil et d'attente dans ses locaux, même si des efforts ont déjà été engagés. Ainsi, le temps d'attente a été significativement réduit de 8,01 minutes à 4,5 minutes dans les 1 000 bureaux les plus importants.

Publicité
Enfin, la Cour des Comptes précise que le niveau élevé des charges de La Poste représente "un handicap concurrentiel majeur" et propose donc que la groupe fasse des économies en frais de personnel et dans son réseau, ainsi qu'en gérant mieux son patrimoine immobilier.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité