Bruno Gollnisch, député FN européen, a reconnu qu'il existait bien une liste noire de candidats UMP à battre à tout prix lors des prochaines législatives. Nathalie Kosciusko-Morizet, François Fillon, Jean-François Copé, Claude Guéant... Qui sont ces cadres UMP présents sur la liste ? Le point avec Planet.fr.

La guerre est clairement lancée entre le Front national et l'UMP. Dès lundi, Louis Aliot, numéro 2 du parti, avait invité sur France Inter "les électeurs qui ont voté Nicolas Sarkozy à rejoindre le 'rassemblement bleu Marine', en tout cas dans les urnes, pour qu'il y ait à l'Assemblée un groupe parlementaire Front national qui permette de défendre les idéaux patriotiques".

Ce mardi, c'est Bruno Gollnisch, député européen FN, qui prend le relais en confirmant qu'il existe bien une "liste noire" des candidats UMP à battre lors des législatives parce que ces personnalités "ont déclaré explicitement qu'elles préféraient un candidat socialo-communiste au Front national".

"NKM va être servie"Bruno Gollnisch, lui-même candidat aux législatives dans le Var, s'est d'ailleurs étonné qu'on ait pu "faire appel au FN pour faire barrage aux socialistes" lors du deuxième tour de la présidentielle "si le FN est pire que les socialistes".

Dans le viseur du FN, sept personnalisés politiques de droite, six pour l'UMP et une pour le Parti radical de Jean-Louis Borloo. Ainsi, en tête, le Front national compte battre l'ancienne porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy, Nathalie Kosciusko-Morizet, dans l'Essonne. Bruno Gollnisch a promis qu'elle "va être servie" dans cette circonscription où, bien qu'élue facilement en 2007 avec 56,09% des voix, François Hollande est passé devant l'UMP au second tour avec 51% des suffrages. Marine Le Pen, lors du premier tour, avait obtenu 15,30% dans la circonscription.

Des circonscriptions où l'UMP est en position de faiblesseXavier Bertrand, ministre du Travail, se présente lui dans l'Aisne, où le Front national compte bien lui compliquer la tâche. En effet, lors du premier tour de l'élection présidentielle, Marine Le Pen a obtenu 24,91% des votes dans la circonscription et François Hollande y a remporté le second tour avec 52,57% des voix. Cependant, en 2007, c'est facilement, dès le premier tour, que Xavier Bertrand avait obtenu le poste de député.

Le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé compte aussi parmi les cibles du FN pour les législatives en Seine-et-Marne. Et lors du premier tour, Marine Le Pen avait obtenu le score élevé de 22,71%. Au second, François Hollande remportait la circonscription avec 54% des voix. La réélection risque d'être compliquée, même si Jean-François Copé avait été largement élu avec 54,26% des voix au premier tour des législatives de 2007.

6,5 millions d'électeurs non représentés à l'Assemblé nationaleLe Front national se réjouit également des difficultés que pourrait rencontrer Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, pour se faire élire dans les Hauts-de-Seine, circonscription où il se trouve parachuté face à un autre candidat UMP, Thierry Solère.

Enfin, également présents sur cette fameuse "liste noire", François Fillon (candidat à Paris), Christian Estrosi (candidat dans les Alpes-Maritimes), et Rama Yade, seule non UMP de la liste, membre du Parti radical (candidate dans les Hauts-de-Seine). Mais ces trois candidats risquent d'être un peu plus intouchables, puisqu'ils sembleraient grands favoris, bien devant le FN.

Publicité
Bruno Gollnisch accuse ces sept personnalité d'être "responsable de l'exclusion scandaleuse du Front national dans la représentation national, ce Parlement où nous n'avons ni député ni sénateur pour porter la souffrance et les espérances de 6,5 millions d'électeurs qui ont voté Marine Le Pen". Marine Le Pen qui a par ailleurs nié l'existence d'une telle liste...

© Bertrand Langlois / AFP

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité