Le budget 2011 a été définitivement voté par les parlementaires le 15 décembre. Le ministre du Budget François Baroin a entraîné la colère de tous les députés en les forçant à renoncer à 39 amendements votés contre son avis... Sur le fond, le projet fait aussi polémique : niches fiscales, ISF, bouclier, prix des PV et de l’électricité... Planet.fr fait le point pour vous sur ce qui va changer en 2011.

 

1. Niches fiscales : les ajustements se poursuivent

Le budget 2011 est une véritable guerre contre les niches fiscales ! Les coupes sont nombreuses dans le projet de loi présenté par le gouvernement. Mais les députés et les sénateurs ont aussi mis leur grain de sel...

Dans les grandes lignes, le texte prévoit une économie de 10 milliards d’euros sur ces niches. Il s’agit d’abord d’en supprimer certaines, par exemple le crédit d’impôt sur les intérêts immobiliers ou l’avantage fiscal des jeunes mariés. D’autres niches seront simplement rabotées – c’est le cas notamment du dispositif Scellier (pour ceux qui investissent dans l’immobilier) et des crédits d’impôts développement durable (sur les travaux d’économies d’énergie).

Publicité
La patte de l’Assemblée : Les députés ont procédé à des ajustements. Ils ont par exemple retouché la niche qui permet de réduire son impôt sur la fortune en investissant dans le capital d’une PME. La réduction, actuellement équivalente à 75% des sommes investies, a été ramenée à 50%, contre l’avis du gouvernement. Ce crédit d'impôt sera d'ailleurs plafonné à 45 000 euros.
Publicité