Le commerce sur internet n'a beau représenter que 8% des transactions, 60% des fraudes à la carte bleue se font lors de tels échanges. Plus de détails avec Planet.fr.

Christian Noyer, président de l'Observatoire sur la sécurité des moyens de paiement, a présenté lundi le rapport annuel de l'organisme. Et en matière de commerce sur internet, les escroqueries ont connu une importante augmentation !

Pour la quatrième année consécutive, l'e-commerce représente donc un danger pour les transactions avec carte bancaire. En 2011, ce type d'arnaque a progressé de 12% par rapport à 2010, soit une hausse de 44 millions d'euros, pour arriver à un total de 413 millions d'euros. Si seules 8,4% des ventes se font sur internet, c'est pourtant bien 61% des fraudes à la carte bleue qui s'y déroulent.

Attention lors de l'achat d'un voyageLes secteurs les plus touchés par ces arnaques ? Le tourisme, et les transports. Ainsi, l'année dernière, un quart des fraudes a eu lieu lors de l'achat de voyages (pour 32 millions d'euros),21,4 millions d'euros ont été escroqués lors d'achats sur des sites de commerce généraliste, et les autres arnaques ont eu lieu lors d'achats de mobiles, produits culturels ou matériel de bricolage.

Cependant, et c'est l'une des seules bonnes nouvelles, les fraudes sur les sites de jeux en ligne ont diminué (-36% entre 2011 et 2010). L'Observatoire précise que "dans ce secteur, ils ont mis en place des dispositifs d'authentification non réutilisables". Et c'est d'ailleurs ce que recommande Christian Noyer, à tous les e-commerçants.

Publicité
Hausse des fraudes au distributeur de billetEnfin, en dehors du commerce sur internet, l'Observatoire sur la sécurité des moyens de paiement signale que le piratage des distributeurs automatiques de billet a augmenté de 18% sur une année, suite à l'utilisation frauduleuse des numéros (60% des cas),ou au vol et à la perte de la carte (36% des cas). L'Observatoire recommande donc une grande prudence lors des opérations aux distributeurs.

Malgré tout, le taux d'arnaque à la carte bancaire en France reste très bas. On compte seulement 0,077 % d'actes frauduleux.