Cela fait bientôt 20 ans que la prime de Noël est accordée aux foyers les plus modestes. Mais de quoi s’agit-il concrètement ? Comment fonctionne-t-elle ? Et à qui s’adresse-t-elle ? 

Créée sous le gouvernement Jospin en 1998, la prime de Noël permet d’aider les foyers qui en ont le plus besoin durant la période des fêtes de fin d'année. Traditionnellement versée tous les ans à la mi-décembre, elle concerne aujourd’hui près de deux millions et demi de personnes et devrait, une fois n’est pas coutume, être de nouveau distribuée en 2017 bien qu’elle n’ait pas encore été confirmée par le gouvernement (elle le sera sûrement début décembre).

Y avez-vous droit ?

Techniquement pour pouvoir bénéficier de la prime de Noël, il convient de percevoir les minimas sociaux et d’être allocataire d’au moins une de ces aides :- Revenu de solidarité active (RSA)- Prime transition de solidarité- Allocation équivalent retraite- Allocation spécifique de solidarité- Prime forfaitaire de reprise d'activité

En fonction des situations, le paiement de cette prime peut être effectué soit par Pôle emploi, soit par la caisse d'allocation familiale (Caf), soit par la sécurité sociale agricole (MSA). Côté montant, celui-ci se révèle fixe le plus souvent. Il est établi en fonction du nombre de personnes occupant le foyer. Résultat en 2016, une personne seule pouvait percevoir 152 euros, un couple sans enfants 228 euros et un couple avec deux enfants 320 euros.

Aucune démarche à effectuer

Publicité
Une fois n’est pas coutume, aucune démarche n’est nécessaire pour bénéficier de la prime de Noël. Son versement est automatique dès lors que vous percevez au moins une des allocations citées précédemment. Reste à savoir quel sera son montant exact cette année. Réponse : début décembre 2017.

En vidéo - Autriche : un syndicat remet en cause la prime de Noël pour les musulmans

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité