1,7 milliard d’euros : c’est la somme perdue par les Européens en 2013 à cause de vols de données présentes sur les cartes bancaires. Explications.  

C’est un chiffre alarmant. Une étude de la société spécialisée dans la sécurité informatique, Checkpoint, indique que les vols de données présentes sur les cartes bancaires a fait perdre 544 millions d’euros aux Français en 2013.

Une perte qui classe l’Hexagone à la troisième place des pays les plus touchés par cette fraude, derrière le Royaume-Uni et les Etats-Unis, qui ont perdu 4,6 milliards d’euros. Les Européens ont quant à eux perdu 1,7 milliard d’euros.

La menace principale viendrait, selon les experts, des attaques menées contre les terminaux de paiement. "Les pirates parviennent à exploiter les vulnérabilités des logiciels. Dès lors, ils sont capables de dérober des données lues par les terminaux durant les transactions", précise Le Parisien.

Un équipement plus sûr en Europe

Toujours selon les spécialistes, les cartes bancaires européennes sont facilement utilisées aux États-Unis, où la protection est simplement limitée à la bande magnétique des cartes. Et cela malgré l’équipement en technologies de sécurité plus avancées, avec les puces et codes PIN.

Publicité
Au marché noir, les prix en Europe de cartes Visa ou MasterCard dérobées aux États-Unis seraient d'environ 3,7 euros et de 18,5 euros, selon la société Checkpoint. Les pirates peuvent ainsi utiliser partout dans le monde les numéros de cartes bancaires dérobés aux États-Unis, ces dernières étant beaucoup moins protégées que les nôtres.

En vidéo sur le même thème - Record de la fraude à la carte bancaire pour la France : les pièges à éviter