Les Jeux Olympiques de Londres viennent de se terminer et il est l'heure de tous les bilans, notamment financiers. La France, avec 34 médailles remportées par ses athlètes, va devoir verser des primes, dont le montant total atteint plus de 2,3 millions d'euros. Les détails.

Les Jeux Olympiques de Londres sont terminés, avec une jolie récolte de médailles pour la France, même si elle est moins importante que celle de Pékin, en 2008. Cependant, les athlètes français ont remporté plus de médailles d'or que lors des précédents Jeux Olympiques d'été.

Avant de partir pour les Jeux, l'Etat avait prévu de récompenser les sportifs rapportant des médailles : 50 000 euros pour chaque médaille d'or, 20 000 euros pour l'argent, et 13 000 euros pour le bronze. Cette année, l'équipe nationale a remporté en tout 34 médailles, dont 11 en or, 11 en argent, et 12 en bronze.

2 334 000 euros de primeEn tenant compte de la multiplication des primes pour les victoires d'équipes, c'est donc au total 2 334 000 euros que l'Etat, donc le contribuable, va verser aux champions. En 2008 à Pékin, la somme s'élevait à 2,16 millions d'euros, le nombre de médailles d'or étant moins important. Mais contrairement aux JO de Pékin, les sportifs devront déclarer ces sommes pour le calcul de l'impôt sur le revenu, et donc, reverser une partie des primes à l'Etat.

En parallèle, certaines fédérations ont annoncé qu'elles verseraient des primes supplémentaires à leurs champions. C'est le cas par exemple en natation, mais pas en judo.

120 000 euros pour Yannick AgnelAu retour des ces Jeux Olympiques d'été, c'est le nageur Yannick Agnel qui sortira grand vainqueur des primes ! En effet, avec deux médailles d'or (200m nage libre et 4x100m nage libre) et une médaille d'argent (4x200m nage libre), il empochera à lui tout seul pas moins de 120 000 euros. Juste derrière, Camille Muffat et ses trois médailles (or pour le 400m nage libre, argent pour le 200m nage libre, et bronze pour le 4x200m nage libre) devrait toucher 83 000 euros. Mais la plus grosse somme ira aux 15 joueurs de l'équipe de handball championne olympique, puisque, cumulées, leurs primes culminent à 750 000 euros.

Pour les Jeux Paralympiques, du 29 août au 9 septembre, les primes accordées aux athlètes revenant avec une médaille seront strictement les mêmes. Lors des précédents Jeux d'été, les sportifs avaient fait mieux que les valides, en rapportant 52 médailles (12 en or, 21 en argent, 19 en bronze).

Et les entraîneurs ?Quant aux entraîneurs ? En 2008, ils avaient touché 930 000 euros de primes pour les Jeux de Pékin (Olympiques et Paralympiques). Cette fois, il faudra qu'ils attendent la fin des Jeux Paralympiques pour savoir s'ils empocheront quelque chose. En effet, au total, le gouvernement a prévu de dépenser entre 4 et 6 millions d'euros en primes. Les entraîneurs ne toucheront quelque chose que si ce budget n'est pas dépassé par les primes des sportifs.

Publicité
A titre de comparaison, la Grande-Bretagne a choisi de ne rien donner à ses athlètes champions. Ils auront seulement le plaisir de figurer sur un timbre à leur image grâce auquel ils toucheront des droits. Et bien sûr, ils auront eu l'honneur de gagner devant leur pays, qui a débourser de grosses sommes pour organiser ces Jeux Olympiques...

© EMMANUEL DUNAND / AFP

Publicité