L’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a réalisé un recensement des factures impayées dans les hôpitaux par les patients étrangers. Et le montant est élevé.   

118,6 millions d’euros : c’est la somme que représentait fin novembre 2014 la dette accumulée par les hôpitaux parisiens depuis une quinzaine d’années en conséquence des factures impayées pour des soins prodigués à des patients étrangers, selon un bilan rapporté le 7 juillet par l’AP-HP lors de la Commission médicale d’établissement (CME).

"Toutefois, ce montant considérable ne concerne en aucun cas les patients étrangers résidant en France, de manière régulière ou non. Il s'agit en fait de patients résidant à l'étranger, et dont la pathologie a nécessité une prise en charge dans un service des hôpitaux parisiens", précise francetvinfo.

Algérie, Maroc et Etats-Unis en tête

On retrouve parmi les pays les plus redevables tout d’abord le Maroc, avec 31,6 millions d’euros de factures impayées. Suivent ensuite le Maroc (11 millions d’euros),les Etats-Unis (5,7 millions d’euros),la Belgique (4,9 millions d’euros),la Tunisie (4,7 millions) ou encore l’Italie, avec 4,1 millions d’euros.

Pour enrayer ces impayés, un plan d’action entrera en vigueur dès la rentrée. Parmi les mesures mises en place, on trouve notamment le paiement à l’avance des frais pour une intervention programmée, selon un devis calculé sur le tarif d’une journée majoré de 30%.

Publicité
Les hôpitaux parisiens ne seraient pas les seuls touchés. La Fédération hospitalière de France précise en effet que les Hospices de Lyon, le CHU de Nice ou encore l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille sont également confrontés à de nombreux impayés.

En vidéo sur le même thème - Hôpitaux publics : des écarts de tarifs importants pour un même soin