Miser sur pierre, les actions et l'assurance vie est la meilleure façon de doper votre futur pouvoir d'achat.
IllustrationIstock

Retraite : la pierre, le meilleur des placements ?

Autant se soucier de sa retraite le plus tôt possible, car, à moins d’être fonctionnaire, le taux de remplacement dépasse rarement 60% du dernier revenu d’activité. Pour éviter que cette période d’une vingtaine d’années d’après l’OCDE ne s’assimile à une diète financière, il est préférable de prendre les devants. Et dès la quarantaine puisqu’il faut une vingtaine d’années avant pour constituer une épargne digne de ce nom.

La pierre avant tout. L’investissement immobilier est la solution à privilégier pour améliorer le niveau d’une retraite. Etre propriétaire, évite d’avoir un loyer à verser à fonds perdu.

Publicité

En mars 2019, le prix médian en France se situe à 2060 euros/m² selon les statistiques notariales. Il est possible de s’endetter à partir de 1,20% sur 20 ans. Investir sur une aussi longue période permet non seulement de lisser la charge de remboursement (moyennant la hausse des intérêts) et de tabler sur une plus-value confortable en cas de revente. Cette perspective n’est pas réservée qu’aux parisiens : dans le collectif comme l’individuel, les prix au m² ont fortement progressé en province. Entre 1997 et 2016 cette hausse a été de 80 à 100% à Orléans, Dijon, Brest et Nancy. La valeur du m² a bondi de 198% à Toulouse, de 200% à Lyon et d’environ 250% à Bordeaux (248% pour les appartements et de 215% pour les maisons).

Publicité

Etre propriétaire permet aussi d’envisager une formule de viager occupé. Sur la base de la valeur de son bien, le vendeur obtiendra un versement en cash immédiat et une rente qui complétera sa pension de retraite aussi longtemps qu’il vivra.