Avis aux automobilistes. A partir du 1er février, les péages autoroutiers des principaux réseaux vous seront facturés entre 1,03 et 2,04 % de plus. A ce rythme, la douloureuse peut vite se révéler salée. Sauf si vous procédez ainsi…
Istock

D’accord, cette hausse à, a priori, pour ambition de compenser l’inflation et de financer de récents travaux. Il n’empêche qu’augmentation des tarifs des péages autoroutiers il y a et impact, à la longue, il y a également sur le portefeuille des automobilistes. Si vous empruntez les voies rapides quotidiennement, sachez qu’il existe une astuce qui, si vous l’appliquez, peut vous permettre de réaliser quelques menues économies.

A lire aussi : Prix du gaz, coûts des péages... Ce qui change au 1er février 2018

Comment faut-il procéder ?

Prenons l’exemple d’un trajet effectué entre Paris et Roye dans la Somme. Techniquement, vous devrez débourser 7,60 euros au moment de passer au péage. Mais, indique France Info qui a relayé l’astuce, si vous décidez de fractionner votre trajet - comprenez : de sortir de l’autoroute puis d’y retourner immédiatement – en sortant à Senlis et Compiègne, vous avez la possibilité de diminuer la facture de 1,50 euro et donc de la faire passer à 6,10 euros.

Comment est-ce possible ?

Parce qu’en procédant ainsi, vous passez par un premier péage situé à Senlis qui vous coûte 1,80 euro, le second à Compiègne est au même prix. Et au dernier péage avant d’arriver à Roye, vous ne devez plus vous acquitter que de 2,50 euros. Soit 6,10 euros au lieu de 7,60 euros.

A la longue, surtout si vous empruntez l’autoroute tous les jours pour vous rendre sur votre lieu de travail, cette opération peut vous permettre (hors vacances) d’économiser jusqu’à un plein à l’année.

En vidéo - L'État va permettre la mise en place de péages urbains

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.