Visiblement très agacé par les anti-vaccin, François Berléand n'a pas hésité à les qualifier de "crétins". Des propos qui ont choqué les chroniqueurs de L'heure des pros sur CNEWS qui ont traité l'acteur de "petit facho", l'accusant au passage de mépris de classe.
VIDEO - "Un petit facho" : François Berléand démonté chez Pascal Praud

Invité sur le plateau de L'instant Luxe ce mercredi 13 avril, François Berléand, qui s'est porté volontaire pour tester le vaccin, a perdu son calme à l'évocation des anti-vaccins. L'acteur, qui a été personnellement touché par le coronavirus, a ainsi qualifié de "crétins" celles et ceux qui "disent qu'il ne faut pas se faire vacciner". Des propos qui ont fait réagir l'équipe de L'heure des pros sur CNEWS, qui a pointé du doigt le comportement du comédien.

"C'est très bizarre cette incapacité qu'ont ces gens-là à ne pas vouloir entendre des paroles qui soient divergentes des leurs, ou alors sinon à être qualifié de crétin", a commenté le journaliste du Figaro Ivan Rioufol après avoir visionné un extrait du coup de sang de François Berléand. Et de poursuivre : "Mais le crétin, là-dedans naturellement, c'est lui. On ne peut pas dire de quelqu'un qui a une opposition ou une réserve, qu'il est un crétin au prétexte qu'il ne pense pas comme vous. C'est du fachisme, c'est des petits fachos. Ça devient des petits fachos."

"La nuance est un mot qui semble échapper à M. Berléand", a alors renchéri Gilles-William Goldnadel. "J’y vois un mépris de classe, pardonnez-moi. C’est très méprisant", a de son côté estimé Véronique Jacquier. Et de rappeler les propos du comédien sur les Gilets Jaunes : "C’est avant tout un mépris de classe ce mot “crétin" C’est comme pour les Gilets Jaunes à l’époque." Plus mesuré que ses...

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !