Très affecté par la mort de son ami Christophe, pour qui il avait composé Les Mots bleus, Jean-Michel Jarre s'est confié dans le journal de 13 heures de France 2. Le compositeur français a dénoncé une "injustice" concernant les obsèques du chanteur, qui devront être célébrées en petit comité en raison de la pandémie.
VIDEO - Obsèques de Christophe : Jean-Michel Jarre, frustré, évoque une injustice

Le milieu de la musique a perdu un grand nom. Christophe est mort ce jeudi 16 avril, à l'âge de 74 ans, après avoir succombé à un emphysème, une maladie pulmonaire, comme l'a précisé son épouse Véronique Bevilacqua auprès de l'AFP. Depuis l'annonce de son décès, de nombreuses personnalités, issues du milieu artistique mais pas seulement, ont tenu à rendre hommage à l'interprète des Mots bleus par le biais des réseaux sociaux. De son ami Pierre Jean-Chalençon qui s'est montré très ému par cette triste nouvelle à Pascal Obispo, qui a confié avoir perdu "un frère", tous ont tenu à avoir une pensée pour Christophe. Parmi les plus touchés par cette disparition, son ami Jean-Michel Jarre. Ce dernier, qui s'est confié dans le 13 heures de France 2, a évoqué les obsèques du chanteur qui devront se faire en comité restreint en raison du coronavirus.

"Il part au fin fond de la Bretagne, à Brest, qui n'était pas du tout son histoire (...) Ce qu'il y a de très triste, c'est qu'il va partir en catimini sans qu'on puisse venir lui dire au revoir, sans que je puisse lui dire au revoir. Il y a quelque chose d'extrêmement frustrant, d'extrêmement triste", a-t-il confié en préambule. Et d'ajouter : "Je sais que c'est le cas de beaucoup de familles qui traversent cette période mais quand ça vous touche directement, on réalise à quel point c'est injuste. C'est tout à fait injuste de voir que quelqu'un qui faisait partie de notre famille à tous va...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >