Invitée dans C Politique ce dimanche 20 septembre, Leïla Slimani a réagi à la polémique suscitée par l'audition d'une syndicaliste étudiante portant le voile, qui n'en finit plus de diviser.
VIDÉO - Leila Slimani émouvante : ses propos font l’unanimité

La classe politique se déchire et du côté de Leïla Slimani, la prise de position est claire. Ce dimanche 20 septembre, l'auteure de Une chanson douce était l'invitée de l'émission C Politique sur France 5. Elle a alors réagi à une polémique engendrée par la présence de Maryam Pougetoux à l'Assemblée nationale. Cette jeune femme, vice-présidente du syndicat étudiant l'Unef, a suscité la controverse en raison de son hijab et a été fustigée de toute part. Un comportement inacceptable pour la femme de lettres qui a rapidement été encensée sur la Toile. "Ça me met très très en colère. Je trouve ça lamentable, je trouve ça indigne, je trouve ça déloyal", a-t-elle d'abord estimé. "On ne m'a pas dit que la démocratie c'est d'humilier les gens, c'est de les mépriser (...) on peut être contre le voile, ça je le comprends. Chacun a le droit d'avoir els opinions qu'il a", a-t-elle poursuivi avec mesure. "Mais il y a une grand différence entre être contre le voile et s'attaquer à une femme voilée."

Aux yeux de Leïla Slimani, il ne s'agit ni plus ni moins d'un comportement sexiste. "C'est réduire la femme à ce qu'elle ou à ce qu'elle n'a pas sur la tête (...) que ces gens osent utiliser le mot de 'féminisme', ça me fait honte", a conclu celle qui a remporté le Prix Goncourt au mois de novembre 2016. Les téléspectateurs et internautes - anonymes comme célèbres - ont été conquis par cette réaction, applaudissant son sens de la nuance...

Comment bien choisir sa mutuelle senior ? - Obtenez votre guide Mutuelle Senior 2020 dès maintenant