Ce lundi 6 juillet, France 3 diffuse Les Compères, un long-métrage de Francis Veber, dans lequel joue l'inégalable Pierre Richard. L'occasion pour Gala de revenir sur un épisode marquant de la vie du comédien.
Pierre Richard à bout : ce jour où il a insulté le cercueil de son père

Pour beaucoup, il reste l’acteur principal du Grand Blond avec une chaussure noire, de La Chèvre, ou encore des Fugitifs. C’est pourtant un autre des films de Pierre Richard que France 3 a décidé de mettre à l’honneur ce lundi 6 juillet 2020 : Les Compères. Le long-métrage de Francis Veber met en scène l'histoire de Tristan, un adolescent de 17 ans, qui fugue au grand désespoir de sa mère Christine (Anny Duperey). Pour le retrouver, elle envoie de deux ses anciens amants (Pierre Richard et Gérard Depardieu) en leur faisant croire que l'un deux est peut-être le père du jeune garçon. Un rôle sur-mesure qui finit d'installer le comédien blond comme une valeur sûre du cinéma français.

Pourtant, derrière les rôles de personnages drôles et maladroits, Pierre Richard cache une blessure intime, qu'il appelle "le mal de père" (une expression qu'il utilise dans son récit autobiographique, Le Petit Blond dans un grand parc, écrit en 1989 à l'attention de ses deux fils). Quand Maurice Defays, son géniteur, décède en 1977, la veille de son enterrement, le comédien, alors âgé de 43 ans, reste seul avec son cercueil et l’insulte de toutes ses forces, en pleurant. Il faut dire que l'ombre du patriarche aura plané comme un oiseau de mauvais augure sur l'existence de l'acteur. Avant même la naissance de Pierre Richard, son père, un industriel qui a dilapidé la fortune familiale, abandonne mère et enfant. Le comédien n'a que sept ans quand il le...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !