Alors qu'il travaillait sur un nouvel album, l'un des patrons de Sony a voulu voir comment avançait l'artiste. La star a accepté cette requête mais à une seule condition..
Michel Polnareff : "Yeux bandés", "mystérieuse destination"... cette étrange aventure qu'il a fait vivre à un patron de Sony !

Dans les années 90, pendant plus de 800 jours, Michel Polnareff s'est éloigné de son public et s'est "enfermé" dans une chambre du Royal Monceau dans le VIIIe arrondissement de Paris  À cet époque, il préparait son neuvième album Kâmâ Sutrâ. Dans une interview accordée à Antenne 2 le 28 février 1990, il a raconté que s'il est resté dans cet hôtel pendant ces longs mois, c'est parce qu'il voulait trouver de l'inspiration et pour pouvoir enregistrer son nouvel opus. Mais la préparation a débuté en région parisienne, Seine-et-Marne.

Une grosse pression a été mise sur l'artiste (notamment par Sony, sa maison de disques, ndlr), en raison de l'échec d'Incognito sorti en 1985.

Le PDG de Sony France, Henri de Bodinat, a voulu voir si l'opus était sur de bons rails. Sauf que l'interprète de Lettre à France ne souhaite pas donner son adresse (il vit au premier étage du bar-tabac Aux Trois valets de Fontenay-Trésigny).

Pour garder sa localisation secrète, il va...

Pourquoi nous donnons le bilan de compétence pour seulement 0€ – Ce n’est pas une erreur de prix ! Cliquez ici pour en savoir plus >