Ce mercredi 5 août, Léa Salamé a réagi avec beaucoup d'émotion aux deux expositions meurtrières qui ont frappé le port de Beyrouth, sa ville natale au Liban.
Léa Salamé, le "coeur brisé" après les explosions à Beyrouth, sa ville natale

Ce mardi 4 août, en fin de journée, Beyrouth, la capitale du Liban a été frappée par une double exposition dans le quartier du port à la suite d’un incident dans un bâtiment qui contenait une cargaison de plus de 2 000 tonnes de nitrate d’ammonium. Léa Salamé, originaire de la ville, est dévastée. « Je regarde en boucle, abasourdie, depuis des heures les images de la ville où je suis née, eventrée, détruite, je regarde les rues de mon enfance balayées par l’explosion. Beyrouth est à terre ce soir, je suis loin d’elle, et j’ai le cœur brisé. #Liban #Beyrouth », a-t-elle commenté en légende d’un cliché terrifiant de l’explosion.

D’après le dernier bilan provisoire, ce drame - au cours duquel Isabelle Adjani a perdu l’une de ses amies - aurait fait 113 morts au moins et au moins 4 000 blessés parmi lesquels au moins 21 Français. En signe de soutien aux familles des victimes, le maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé que la Tour Eiffel restera éteinte ce mercredi 5 août à minuit. De plus, la capitale française va « débloquer une aide d'urgence exceptionnelle de 100 000 euros » pour aider la municipalité libanaise à se reconstruire et à venir en aide à ses habitants.

Emmanuel Macron rappelé à ses fonctions

Valérie Pécresse, la présidente de la région Île-de-France, quant à elle, a annoncé qu’elle allait mettre en place une « aide d'urgence de 300 000 euros pour la reconstruction des deux banques du sang de...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !