Dans Portrait d'un éternel rebelle, un livre qui lui est consacré, Florent Pagny révèle qu'Emmanuel Macron l'avait invité en 2018 à l'Elysée pour évoquer son installation en Portugal. Une discussion qui a tourné sur la fiscalité puisqu'il est reconnu qu'elle est plus souple qu'en France avec les artistes.
Florent Pagny : pourquoi Emmanuel Macron tenait vraiment à le recevoir à l'Elysée

Florent Pagny et le fisc, c’est une histoire qui ne date pas d’hier. Depuis des années, le chanteur ne cesse de dire à qui l’écoute qu’il est saigné aux quatre veines par le Trésor public. Il en avait même fait un tube intitulé Ma liberté de penser. Dans le clip de cette chanson, le chanteur dénonçait le pillage d’état tandis que des huissiers vidaient son appartement. Installé entre la Patagonie et le Portugal (où la fiscalité est bien plus légère pour les artistes), nombreuses furent les fois où Florent Pagny fut montré du doigt et accusé d'exil fiscal. Ce que le principal intéressé ne niait pas. Dans Florent Pagny, Portrait d’un éternel rebelle, livre signé Eric le Bourhis aux Editions Prisma, le juré de The Voice évoque sa vie fiscale hors de nos frontières. « Là-bas [au Portugal], c'est vrai, je bénéficie d'avantages pour les droits sur mes disques. Mais encore une fois, pour l'essentiel, mes revenus sont tirés de mes prestations, et mes prestations, dans The Voice ou sur scène, sont réalisées sur le sol français, et donc taxées en France. »

Toujours dans le livre d’Eric le Bourhis, Florent Pagny révèle avoir été...

Vous aussi participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >