Sylvie Vartan, questionnée sur son fils, David Hallyday, affirme que le chanteur est meurtri au fond de lui et qu'il ne réussira jamais à oublier le jour où on lui a refusé de dire un dernier mot à son père.

"Il m'est encore insup­por­table de ne pas avoir pu te dire au revoir, papa, le sais-tu au moins ?", avait écrit Laura Smet dans une lettre rendue publique. 

Même chose pour David qui avait raconté, en novembre 2018, dans Sept à Huit, n'avoir pu accéder à la pièce où se trouvait son père lorsqu'il était en train de partir. 

"Chanter, composer est devenu un exutoire. Mais il ne pourra jamais guérir de ça. Tout ce qui a été dit, tout ce qui a fait mal, c'est tatoué à jamais. Au fer rouge", affirme de son côté, sa mère, Sylvie Vartan, dans une interview accordée à Gala. 

David Hallyday avait affirmé lors de son entretien sur TF1, que le personnel médical avait "reçu des consignes" strictes, pour l'empêcher voir son père une dernière fois. "De Laeticia?", lui demanda alors la journaliste. "Oui", répondit l'artiste, les yeux mouillés. 

Aujourd'hui, c'est une nouvelle page qui s'écrit pour le clan... qui semble en train de trouver un accord sur la...