Confiné avec son compagnon et son chien pendant la pandémie de Covid-19, Dave avoue qu'il a presque plus travaillé qu'en temps normal. Un moment particulier qui lui a aussi permis de redécouvrir une activité bien particulière qu'il n'avait pas pratiquée depuis près de quatre décennies.
Dave : ce qu’il a fait pendant le confinement et qu’il n’avait plus fait depuis 40 ans

Dave déprimé ? Une image qui ne colle pas trop à l'image de l’artiste qui avoue dans le dernier numéro de Nous Deux avoir plutôt bien vécu le confinement face à la déferlante du coronavirus. C’est dans sa maison dans le sud, non loin de L’Isle-sur-la-Sorgue, dans le Vaucluse, que l’interprète de Vanina s’est confiné de mi-mars à mi-mai. « Je suis au milieu de nulle part, avoue-t-il dans l’hebdomadaire. La nuit dernière, je me suis tout de même réveillé après un cauchemar, mais ça n’est arrivé que trois fois depuis début mars, donc ça va. » Les moments « minants » comme il les qualifie, sont ceux passés dans les supermarchés. « On fait les courses avec des gens masqués. C’est bizarre pour tout le monde. » Pour le reste, Dave avoue avoir assouvi ses passions pendant ce moment hors du temps. « Quand je suis ici, je cuisine, déclare-t-il. Donc, là, c’est ce que je fais tous les jours depuis presque trois mois et je suis ravi. Dans l’ordre, mes passions favorites sont chanter, lire et cuisiner. Tout ce qui crée de l’oubli. L’oubli, c’est génial. » Ce qui l’est moins, c’est cette activité que le confinement l’a...

Participez à notre grand jeu de l'été Hedony et tentez de gagner jusqu'à 100 000 € de lots ! Cliquez ici pour participer >