Dans une interview accordée à Ici Paris, Anaïs Delva revient sur le drame de sa vie. Il y a plusieurs années, la chanteuse de Libérée, délivrée a été contrainte d'avorter par son ancien conjoint. A 33 ans, elle confie avoir réussi à dépasser sa peine.
Anaïs Delva contrainte d’avorter à cause de son conjoint : "Un moment douloureux de ma vie"

"Moi on m'a m'a privée de rondeurs. Et tant pis pour la petite mort". Dans son titre On me dit, sorti en mai dernier, Anaïs Delva chantait la plus grande peine de sa vie. Il y a plusieurs années, celle qui est notamment connue pour être l'interprète française de la Reine des neiges a été contrainte d'avorter par son ancien compagnon. Un sujet très personnel et encore tabou dont elle a voulu s'emparer en chanson sur son dernier album, comme pour panser ses plaies. "J'ai écrit ce titre pour exorciser ce moment douloureux de ma vie, confie-t-elle à ce sujet dans les colonnes d'Ici Paris. Il n'avait pas vocation à être sur un album. J'allais mal, j'avais besoin d'aller mieux." Si Anaïs Delva s'est finalement résolue à le faire figurer sur son opus, c'est pour "faire du bien aux femmes qui sont jugées, incomprises, stigmatisées".

Et d'ailleurs, Anaïs Delva ne comprend pas le jugement perpétuel que la société porte sur les femmes "dès l'âge de 25 ans". "Pour ma part, je n'ai pas envie de contrainte sociétale dans ma vie, assure la chanteuse à nos confrères. On évolue avec le temps : à 25 ans, j'avais envie d'être maman, à 26, non, à 30, j'étais folle amoureuse. J'ai eu envie de cet enfant que je n'ai pas pu garder, par choix du conjoint." Bouleversée par son avortement, Anaïs Delva confie avoir "dépassé tout ça" avec le temps. Aujourd'hui de nouveau heureuse en ménage et pacsée, l'interprète de Libérée, Délivrée pense sérieusement à...

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !