Les accusatrices dans le scandale Jeffrey Epstein fustigent l'absence de coopération du Prince Andrew. Il a pourtant promis d'aider le FBI dans l'enquête d'accusations sexuelles qui pèse sur le financier américain suicidé en août 2019. Pourtant, le duc d'York n'a apporté aucune coopération.
Affaire Epstein : la réaction du prince Andrew “scandalise” les accusatrices

En Une du Sun, le tabloïd britannique, il y a la photo du Prince Andrew en pleine page. Et ce titre accrocheur : "Avis de recherche". Le frère du prince Charles n'est pas porté disparu. Même retiré de la vie publique, il continue d'apparaître au côté de sa mère, la reine Elizabeth II. Ce qui lui est reproché, c'est de faire la sourde oreille. Le duc d'York est mis en cause pour sa relation avec Jeffrey Epstein, le financier américain accusé d'avoir exploité sexuellement des filles mineures. Il est aussi accusé d'avoir eu des relations sexuelles avec des adolescentes. Le FBI a demandé au Prince Andrew de témoigner. Lui-même avait promis de le faire, fin 2019, lors de sa terrible interview accordée à la BBC. Pour l'instant, le duc n'a "apporté aucune coopération", a déclare Geoffrey Berman, le procureur de New York. Pourtant, ses avocats ont été contactés par les procureurs.

Un silence assourdissant qui scandalisent les victimes d'Epstein, qui s'est suicidé en prison en août 2019. "S'il n'a rien fait de mal, comme il le prétend, alors pourquoi ne veut-il pas se présenter et parler aux autorités ?", demande Gloria Allred, l'une des avocates des victimes déclarées, interrogée par la BBC. Elle estime que le prince Andrew a une "obligation morale" et parle d'un "mauvais service rendu aux victimes". Pour elle, la réaction du prince est "inacceptable".

Même son de cloche du côté de Lisa Bloom, une autre avocate. "Les cinq victimes d'Epstein que...