A peine libéré, Navalny de nouveau en campagne

Partager cette vidéo :

22/10/2017

Principal opposant au chef de l'Etat, Vladimir Poutine, Alexeï Navalny a été remis en liberté dimanche 22 octobre, après avoir passé vingt jours en détention. Il avait été condamné pour avoir organisé des manifestations non autorisées contre le président.

Il avait déjà écopé de peines de prison pour des raisons similaires. Or, ces condamnations pourraient lui valoir une interdiction de se présenter en mars à l'élection présidentielle. C'est en tout cas ce qu'a affirmé, mardi, la présidente de la commission électorale centrale : 'Navalny est inéligible jusqu'en 2028', a déclaré Ella Pamfilova.

Alexeï Navalny est, lui, reparti en campagne dès sa libération. Il a annoncé qu'il se rendrait dimanche soir à un rassemblement à Astrakhan, à 1 300 km de Moscou. En s'éloignant de la capitale, il veut élargir sa base électorale. Il espère ainsi empêcher le pouvoir de lui interdire d'affronter dans cinq mois Vladimir Poutine, dont la candidature ne fait guère de doute, même s'il ne s'est toujours pas déclaré.

À DÉCOUVRIR AUSSI