Depuis ce lundi matin, les automobilistes parisiens ne peuvent plus emprunter la rive gauche des voies sur berges. Située entre le musée d’Orsay et le Pont de l’Alma, elle est désormais piétonne.

Il va falloir trouver un autre chemin.  Les automobilistes parisiens qui avaient l’habitude d’emprunter les voies sur berges entre le musée d’Orsay et le Pont de l’Alma vont en effet devoir changer d’itinéraire. A compter de ce lundi, cette voie rapide longue de 2,5 km sera fermée à la circulation. Cette décision fait partie des propositions phares de Bertrand Delanoë, le maire de Paris. Et alors que ce dernier assure que le temps de trajet des conducteurs parisiens ne devrait être rallongé que de six minutes, l’opposition évoque, elle, des embouteillages sur plusieurs mètres. La droite promet par ailleurs du bruit et de la pollution. Le groupe UMP au Conseil de Paris a même prévenu que ces éléments "auront tôt fait de gâcher le plaisir de quelques promeneurs et de nuire un peu plus à l’attractivité de la capitale".

Publicité
Delanoë reste confiant"Il y aura quelques semaines, voire quelques mois d’adaptation, comme pour tous les changements que j’ai fait depuis 2001", a toutefois reconnu l’élu de la  capitale qui mise sur les capacités d’adaptation des automobilistes.  "Qu’un endroit les plus beaux du monde – les quais de Seine, entre le musée d’Orsay et le Pont de l’Alma, soit une autoroute urbaine, c’est une aberration (…) Nous allons donc restituer cette partie des bords de Seine aux Parisiens, aux amoureux de Paris", a expliqué Bertrand Delanoë au micro de France Info pour justifier son projet.

Des espaces verts dédiés à la détente devraient donc être mis en place d’ici quelques temps pour que les piétons puissent profiter pleinement du nouvel endroit qui leur est dédié. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité