Les Français ne prennent pas soin de leur sommeil, c'est un fait. Que pourrait-on améliorer pour dormir mieux ? Planet.fr fait le point sur nos mauvaises habitudes.

A l'occasion de la journée du sommeil le 22 mars prochain, l'Institut du Sommeil et de la Vigilance publie un rapport sur le sommeil des Français et les notes sont plutôt mauvaises. La majorité des Français ne prennent pas soin de leur sommeil et pourraient faire beaucoup mieux.

On le devine bien, une bonne nuit est un bon remède pour garder la santé. Quels sont les critères que l'ont pourrait améliorer pour passer une meilleure nuit? 

Avoir des horaires de sommeil réguliers

Il est important de garder un rythme et des horaires réguliers de sommeil. Il n'est pas recommandable de se priver de sommeil pendant la semaine et d’essayer de rattraper le temps perdu en 2 grasses matinées le week-end. Sur les sondés, 37% dorment 7 heures par nuit la semaine alors qu'ils ne sont que17% le week-end.

D'après Joëlle Adrien, directrice scientifique de l'INVS : "En dormant plus longtemps le matin les week-ends, on perturbe son horloge biologique. C'est prendre le risque de se retrouver privé de davantage de sommeil dans la semaine". Alors même s'il est tentant de profiter de sa soirée après le travail en se couchant tard, et qu'il est agréable de ne pas brancher de réveil le week-end, il faut essayer de réduire l'écart de comportement pour ne pas dérégler son rythme du sommeil.

Privilégier le silence

Environ 14% des français déclarent être gênés par le bruit en semaine mais aussi en week-end et 90% le décrivent comme une gêne provenant de l'extérieur. Ce que l'on ne sait pas c'est que l'exposition à des nuisances sonores pendant le sommeil peut être dangereuse pour la santé.

Elle peut entrainer des pathologies cardiovasculaires. Lorsque nous dormons nous ne sommes pas du tout hermétique au monde qui nous entoure. A part déménager pour éviter des voisins bruyants, des doubles vitrages et des bouchons d'oreille peuvent être la solution à vos problèmes.

Abandonner la technologie

 75% des français possèdent au moins un appareil électronique dans leur chambre à coucher : ordinateurs, réveils, téléphones, télévisions. Sur les 42% qui déclarent dormir avec leur téléphone allumé, 28% déclarent être réveillés par leur mobile durant la nuit. Bien pire pour leur sommeil, sur les deux tiers qui lisent leurs messages en pleine nuit, 21% y répondent. 

A partir de plus de 2 minutes d'éveil pendant la nuit, le rythme du sommeil est perturbé, et des troubles de l'endormissement risquent d'en découler. Ainsi, bien qu'il soit tentant de garder son téléphone auprès de soi pour être au plus près de ses proches même en dormant, il est conseillé d'opérer un break avec la technologie lorsqu'on tombe dans les bras de Morphée.

L'obscurité, l'amie de notre sommeil

15% des Français déclarent ne pas dormir dans l'obscurité. Quand on sait à quel point c'est important pour notre repos, ce chiffre n'est pas anodin. En fermant volets et rideaux on réduit déjà les chances d'être dérangé par la lumière.

Publicité
Alors qu'elle est bénéfique pendant la journée, il est nécessaire d'être exposé à la lumière naturelle entre 30 minutes et 1 heure par jour, elle perturbe grandement notre sommeil la nuit. De même, les écrans produisent aussi une importante dose de luminosité qui même infime dérange notre repos. Il faut donc veiller en s'endormant à éteindre un maximum de sources de lumière afin de dormir au mieux.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité