Alors que cinq membres d’une même famille ont été retrouvés morts à Garons dans la banlieue de Nîmes lundi soir, les enquêteurs s'orientent sur la piste du "drame familial".

Que s'est-il passé ? Un homme âgé de 50 ans, sa compagne de 40 ans ainsi que leurs trois enfants âgés de 4, 11 et 16 ans ont été retrouvés morts lundi soir dans leur pavillon de Garons près de Nîmes. Lors d’une conférence de presse donnée ce mardi, Laure Berceaux, Procureur de la République de Nîmes, a communiqué les premiers éléments de l’enquête.

“Quatre des cinq corps” présentent “des traces d’armes blanches” a-t-elle déclarée, précisant que l’enfant de quatre ans, prénommé Morgan, a “des traces de pression au niveau du coup”. Le père de famille serait, quant à lui, “le dernier décédé”. La piste “du drame familial semble émerger de manière privilégiée”, a-t-elle poursuivi.

Publicité
“Ce n’est pas possible que ce soit lui”Les pompiers, alertés lundi soir par des voisins pour un début d’incendie, ont trouvé les cinq corps sans vie à leur arrivée. “Je suis atterré a confié un habitant du quartier, ce n’est pas possible que ce soit lui qui ait tué sa femme et les trois enfants, comme on l’entend”. Le père de famille proposait ses services dans le quartier pour le bricolage. Les  témoignages du voisinage dépeignent une famille sans histoires. L’autopsie des cinq corps aura lieu mercredi 23 janvier.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité