Les plages de la Méditerranée sont-elles menacées par l'organisation Etat islamique ? Les services de renseignements allemands craignent en effet des attaques cet été dans les stations balnéaires européennes. 

Les plages françaises, espagnoles et italiennes seraient les nouvelles cibles de l'organisation Etat islamique pour cet été, comme le révèle le quotidien allemand Bild. Le tabloïd s'appuie sur une source des services de renseignements allemands.

Selon le quotidien germanique, les terroristes pourraient se déguiser en vendeurs de glaces ou de churros pour sillonner les plages discrètement. Ils projeteraient ensuite d'attaquer au fusil d'assaut ou de se faire exploser sur les plages arpentées par les touristes. Les terroristes viseraient également les boutiques de souvenirs dans les stations balnéaires.

“Cela pourrait représenter une nouvelle dimension de la terreur de Daesh. Les plages de vacanciers sont difficiles à protéger”, a affirmé un haut-représentant allemand sous-couvert d'anonymat dans le quotidien.

Toujours selon Bild, ces attaques seraient fomentées par des kamikazes au Sénégal. Ils se revendiqueraient de Boko Haram qui s'est affilié à Daesh en mars 2015.

A lire aussi : Pourquoi n’arrive-t-on pas à éradiquer l’Etat islamique ?

L'Italie annonce ne pas être au courant de ces menaces

Cependant, les autorités italiennes ont démenti toute rumeur d'attentat. "Il n’y a pas d’avertissement de cet ordre", a affirmé une source italienne au quotidien Il Corriere della Sera. Pour les services secrets italiens qui ont été cités comme première cible des terroristes par le quotidien allemand, ces informations sont "sans fondement".

Publicité
Le président italien de la commission parlementaire sur la sécurité, Giacomo Stucchi, a également déclaré à la presse italienne : "Personne ne nous a parlé d'attaques de ce genre", avant d'appeler le journal allemand à mieux vérifier ses sources.

En vidéo sur le même thème : Libye : l‘État islamique a deux fois plus de jihadistes qu’avant 

 

Publicité