Christine Boutin, l’ancienne ministre du Logement, et son mari, Louis, sont mariés depuis cinquante ans. Découvrez ou redécouvrez cinq anecdotes sur leur couple.

1/ Ils sont cousins germains

Christine et Louis Boutin sont cousins germains. Tous les deux ont pu se marier et passer outre le droit canonique grâce à une dispense papale. Ensemble, ils ont eu trois enfants. Mais ne parlez pas d’inceste à l’ancienne ministre du Logement. "Le fait d'être marié avec mon cousin, c'est quelque chose qui est accepté depuis toujours. C'est un homme et une femme, que je sache", s’est-elle défendue au micro de Radio Campus en 2012. Ce qui n’a pas empêché ses détracteurs de reprendre cette information pour faire bouclier contre les arguments de l’ex-Présidente du Parti chrétien-démocrate au moment du débat sur le mariage pour tous. "On s’imagine que je suis une bonne femme dans le formol (…) Mais je suis comme tout le monde, j’aime la vie. La sexualité fait partie de la nature humaine. Je ne dis pas : ‘Mettez votre ceinture de chasteté !’ Bien au contraire", a même récemment lâché Christine Boutin au cours d’une interview accordée au Lab d’Europe 1.

2/ En 2002, elle a été candidate "grâce à lui"

"C’est grâce à lui si je suis candidate à la présidentielle", se plaisait à dire Christine Boutin dans son QG de campagne en 2002. Il y treize ans, Christine Boutin est en effet entrée dans la course à l’Elysée. Avec seulement 1,19% des suffrages, elle n’a cependant pas passé le premier tour et s’est même positionnée avant-dernière des seize candidats présents au premier scrutin.

3/ Le Croisic, leur "jardin d’Eden"

Christine et Louis Boutin vivent en région parisienne mais ils ont plaisir à aller se ressourcer dans les Pays de la Loire. Le couple possède en effet une résidence secondaire au Croisic. "Avec mon cousin, qui est également mon mari depuis bientôt 45 ans, nous passions nos vacances d’été en famille avec tous nos autres cousins, dans la région. Aujourd’hui, c’est devenu ma terre d’adoption", expliquait l’ex-membre du gouvernement à Presse Océan en 2012. Quant à l’achat de leur maison aux volets violets, Christine Boutin précisait : "Acheter une maison ici était une décision mûrement réfléchie. Nous y avons beaucoup de souvenirs familiaux. Et pour nous, la résidence de vacances devait se trouver près de la mer. Nous aimons la mer". Et celle-ci d’ajouter : "C’est mon jardin d’Eden. Je retrouve ici tout ce que j’aime".

4 / Elle a fait un flop en librairie

En 2010, Christine Boutin a sorti un livre, Qu’est-ce que le parti chrétien-démocrate (éd. L’Archipel). Mais l’ouvrage n’a pas rencontré le succès escompté. Selon GQ, seuls 38 exemplaires auraient été vendus. Si bien que son auteure détient même le triste record de la personnalité politique qui a vendu le moins de livre, selon le palmarès du magazine.

A lire aussi –Boutin, Batho, Sapin… quand les politiques font un flop en librairies

5/  Christine Boutin a touché 680 000 euros de l’UMP

Publicité
En 2012, Christine Boutin a affirmé à Valeurs Actuelles avoir reçu 680 000 euros de la part de l’UMP. "Cet argent je ne le touche pas personnellement, naturellement, c’est le Parti chrétien démocrate", avait-elle précisé expliquant ensuite que cette somme avait servi à rembourser les frais de campagne qu’elle avait engagés. "J'ai passé une alliance avec Nicolas Sarkozy en février, quand j'ai retiré ma candidature à la présidentielle, en le soutenant, je renonçais aux 800 000 euros de financement public de ma campagne, somme que j'avais déjà dépensée. Nicolas Sarkozy s'était engagé à ce que cette somme me soit remboursée par l'UMP", a-t-elle assuré, précisant que le parti lui devait encore 120 000 euros.

En vidéo sur le même thème : Le signe de croix inattendu de Christine Boutin en direct à la télé