Le maître du Malinois lâché dans les premiers instants de l’assaut contre les terroristes a raconté les circonstances de son décès qui a ému bon nombre de personnes.

La mort de la chienne Diesel, lors de l’assaut à Saint-Denis contre les terroristes mercredi dernier, avait ému tout le web. Le mot-dièse #Jesuischien étant même devenu l’un des plus populaires sur Twitter cette semaine tandis que de nombreux artistes lui ont rendu hommage en portraits.

"Un calme presque anormal, très long"

Quelques jours après cet évènement, le maître du Malinois de 7 ans a témoigné dimanche sur RMC, se remémorant les instants de l’assaut. "Dès que nous sommes arrivés, il y a eu de nombreux échanges de coups de feu, d'envoi de grenades. Et puis le calme est revenu, un calme presque anormal, très long.", se souvient ce policier d’élite du RAID qui parle sous couvert d’anonymat.

"Il ne reviendra jamais"

Et alors qu’il pensait que lui et ses collègues avaient neutralisé les terroristes dans cet échange de tirs nourris, il prend le décision d’envoyer Diesel inspecter l’appartement. "Il a fait le tour d'une première pièce, qui était dégagée. Il est donc passé dans la deuxième. Je l'ai vu s'élancer, l'ai perdu de vue, et là des coups de feu ont retenti. Et voilà."

Publicité
Avant d’ajouter qu’il avait espéré la voir revenir, "même en rampant, c’est déjà arrivé que des chiens soient blessés". Hélas, Diesel est morte sur le coup. "Il ne reviendra jamais", lâche son ancien maître.

En vidéo sur le même thème - Les images du début de l'assaut à Saint-Denis 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité