A compterdu 1er février, les aides au retour des sans-papiers baisseront considérablement, passant de 300 à 50 euros.

Un arrêté du ministre de l'Intérieur Manuel Valls prévoit une forte réduction des aides au retour des sans-papiers à partir de ce vendredi. L’Aide au Retour Humanitaire (ARH) passera en effet de 300 à 50 euros par adulte, et de 100 à 30 euros par enfant. Créée en 2006, cette aide est destinée aux européens en situation de détresse. L’Aide au Retour Volontaire (ARV) est elle aussi touchée par cet arrêté ministériel. Offerte aux étrangers non européens susceptibles d’expulsion, elle passera de 2.000 à 500 euros par adulte.

Manuel Valls souhaitait y "mettre fin"

Publicité
Le 9 décembre, Manuel Valls avait annoncé qu’il comptait "mettre fin" à ces aides au retour. Il évoquait alors un "dispositif inopérant" qui aurait, selon ses propos,  de véritables "effets pervers". En 2011, plus de 10.000 personnes ont bénéficié de l’ARH, dont une grande majorité de Roms. Près de 5.000 sans-papiers se sont par ailleurs vus octroyés l’ARV. La plupart étaient des demandeurs d’Asile. Il est inscrit que ces aides ne peuvent être versées plus d’une fois.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité