Dominique Alderweireld  a été mis en examen, ainsi que sa compagne, mardi matin. Voilà donc l’affaire du Carlton relancée. Car derrière  « Dodo la Saumure », c’est un bien plus gros poisson que la justice espère attraper : l’ancien patron du FMI, Dominique Strauss Khan.

Placé en garde à vue avec sa femme il y a bientôt deux ans, le belge Dominique Alderweireld est dans le collimateur de la justice depuis le 26 mars 2011. Il est désormais mis en examen. Un nouveau rebondissement dans l’ « affaire du Carlton » de Lille.

Neuf personnes ont déjà été mises en examen dans cette histoire pour « proxénétisme  aggravé ». La justice suspecte des notables d’avoir participé à des parties fines avec des prostitués qui auraient été organisées au sein de l’établissement lillois. L’autoproclamé « roi des salons de massage », Dodo la Saumure, qui a déjà été condamné à cinq ans de prison avec sursis en Belgique pour des faits similaires, est soupçonné d’avoir été le principal fournisseur de prostituées pour le réseau.  Un réseau où on retrouve des entrepreneurs locaux, un avocat, mais aussi des policiers, les dirigeants du Carlton et… Dominique Strauss-Khan.

Publicité
L’ancien patron du FMI, et éphémère candidat à la primaire socialiste, a été mis en examen le 26 mars 2012 pour « proxénétisme aggravé en bande organisée ». En cause notamment, les nombreux SMS échangés avec l’homme d’affaire Fabrice Paszkowski, révélant qu’il aurait participé à la sélection de « filles » pour la tenue de soirées coquines, quelquefois à plusieurs et avec une activité sexuelle violente. Si le procédure pour viol engagée contre Dominique Strauss-Kahn a été classée sans suite par le parquet de Lille en octobre dernier, DSK reste toutefois mis en examen pour proxénétisme. Si les faits étaient avérés, cela pourrait marquer l’arrêt définitif de la carrière de l’ex-mari d’Anne Sinclair dont l’image a déjà fortement souffert d’une affaire dite du Sofitel.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :