Pointé comme responsable de la démission du gouvernement annoncée ce lundi matin, Arnaud Montebourg est un habitué des sorties tapageuses. Retour sur ses principaux coups d’éclats.

©Capture d'écran Le Parisien

A l’origine de la démission du gouvernement de Manuel Valls suite à ses déclarations fracassantes de ce week-end, Arnaud Montebourg n’en est pas à son coup d’essai. Le désormais ex-ministre de l’Economie et du redressement productif s’est déjà illustré à maintes reprises par ses coups d’éclats.

A lire aussi : Arnaud Montebourg, responsable de la démission du gouvernement Valls ?

Adepte de petites phrases qui font mouche

Si Arnaud Montebourg a visiblement "franchi une ligne jaune" ce week-end en dénonçant la politique économique décidée par François Hollande, le socialiste ne s’est jamais vraiment gêné pour dire ce qu’il pensait des autres politiques, et dans des termes souvent peu diplomates.

A lire aussi : Manuel Valls présente la démission de son gouvernement à François Hollande

Invité du Grand Journal en janvier 2007, Arnaud Montebourg avait déclaré à propos de Ségolène Royal (alors compagne de François Hollande) : "son principal défaut, c’est son compagnon". Suite à cette pique, Arnaud Montebourg, qui était alors porte-parole de Ségolène Royal, avait présenté sa démission à la candidate et avait déclaré regretter ses propos. Ses regrets, certainement sincères, ne l’avaient toutefois pas empêché quelques années plus tard d’affubler l’actuel président du gentil sobriquet de "Flanby". Surnom qui le suit encore.

 

Après avoir comparé Angela Merkel à Bismarck en 2011, et traité les membres de la Commission européenne de "connards" en 2013, le trublion du PS n’avait pas pu s’empêcher de dire ses quatre vérités à Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre : "tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes".

Marinière et béret, Montebourg n’hésite pas à se mettre en scène

Prêt à défendre corps et âme le made in France, Arnaud Montebourg n’a pas hésité en 2012 à poser en marinière en une du Parisien Magazine afin de promouvoir les marques françaises. Cafetière Moulinex dans les mains et montre Herbelin au poignet, Arnaud Montebourg avait mis en avant le patriotisme économique en plaidant pour des rayons "made in France" dans les supermarchés et en appelant les clients à préférer des produits fabriqués dans l’Hexagone lors des achats de Noël.

De passage au "salon du made in France" en 2013, Arnaud Montebourg avait récidivé en prenant la pose un béret vissé sur le crâne.

Quand Arnaud Montebourg ne fait pas de bruit, il joue à Candy Crush

Au-delà de ses petites phrases assassines vis-à-vis de ses collègues, le ministre excelle dans une autre activité : aligner des bonbons de la même série sur son Smartphone. En effet, Arnaud Montebourg est réputé pour être accro au jeu Candy Crush. Aux dernières nouvelles, il avait atteint le niveau 103.

Pilule bleue dans les couloirs de Bercy

Au cours de l’université d’été du courant de son acolyte Benoit Hamon, le ministre du Redressement économique n’avait pu s’empêcher de faire de l’humour, assurant distribuer "du viagra dans les couloirs de Bercy" afin d’aider l’économie française à se relever.

Après le viagra Arnaud Montebourg propose une cuvée du Redressement

Peu de temps avant ses déclarations fracassantes de ce dimanche, Arnaud Montebourg annonçait aux militants que la Fête de la rose à Frangy-en-Bresse serait l’occasion de "déguster la cuvée du Redressement". Celui-ci avait posté sur son compte Twitter une photo de deux bouteilles de Bourgognes qui portait le nom de "Cuvée du Redressement".

 

Publicité
 Cette fois-ci, Arnaud Montebourg est allé trop loin dans la critique de la politique économique actuelle, ont estimé Manuel Valls et François Hollande. Le Premier ministre a demandé la démission de son gouvernement qui a aussitôt été acceptée par le chef de l’Etat. Manuel Valls est désormais en charge de former un nouveau gouvernement "en cohérence avec les orientations qu’il a lui-même définies pour notre pays". Peu de chances, donc, de retrouver Arnaud Montebourg dans la nouvelle équipe gouvernementale

 > Vidéo sur le même thème : Fête de la Rose : Montebourg et Hamon taclent le gouvernement