Selon un Sondage Opinionway pour Tilder-LCI, 86% des  Français y sont favorables. Cette solution est jugée comme "prioritaire" pour réduire les dépenses de l'Etat, loin devant la réduction du nombre de fonctionnaires ou l'abaissement de certaines allocations.

577 députés, 343 sénateurs, plus de 6000 conseillers généraux et régionaux, 36000 maires et plus de 500 000 conseillers municipaux… Au total, la France compte plus de 600 000 élus, soit un budget considérable.Les élus ne sont pas tous logés à la même enseigne: Si les députés et les sénateurs gagnent bien leurs vies (environ 13 500 € bruts par mois), les conseillers municipaux de villes de moins de 100 000 habitants ne touchent pas le moindre euro. Quant aux indemnités des maires, elles oscillent entre 646 € par mois pour les petits villages et près de 8000 € pour les métropoles comme Paris, Lyon ou Marseille. Les hauts revenus ne concernent que quelques centaines d'élus. En baissant le salaire de l'ensemble des élus de 10%. L'économie réalisée dépasserait à peine les 50 millions d'euros alors que le déficit public pour 2013 dépasser les 60 milliards d'euros. 

Publicité
Un symbole qui fait l'unanimitéRéduire les revenus des élus n'aurait qu'un effet symbolique. Cependant, c'est la seule réduction des dépenses publiques sur laquelle les Français s'accordent. Les autres solutions remportent une adhésion bien moindre. Seuls 34% souhaitent une baisse du nombre de fonctionnaires. 27% voudraient voir diminuer les dépenses militaires. Des budgets plus conséquents mais auxquels les sondés semblent tenir.En ces temps d'austérité, il semblerait que les Français veuillent voir leurs élus partager leurs efforts. 

Crédit photo: © ARMF/Flickr

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité