Le fils de Brigitte Macron, Sébastien Auzière, a été malgré lui au cœur d’un scandale propagé sur les réseaux sociaux. Il s’agissait en fait d’une fausse information qui a été démentie.

La famille de Brigitte Macron doit elle aussi faire face à des attaques. Dernière cible en date ? Son fils, Sébastien Auzière, qui a été au cœur d’une fausse rumeur propagée sur les réseaux sociaux et notamment Twitter.

Tout commence quand l’IFOP dévoile un sondage pour le JDD montrant que la cote de popularité d’Emmanuel Macron a gagné 5 points en septembre. Certains ‘’s’étonnent’’ alors de ces bons scores et assurent que cette étude positive, c’est en fait parce que le fils de Brigitte Macron dirige l’IFOP.

La rumeur et  se propage très rapidement avec parfois des variantes, Sébastien Auzière serait vice-président de l’IFOP ou d’une filiale de l’IFOP

A lire aussi: Brigitte Trogneux : qui sont les enfants de la femme d’Emmanuel Macron ? 

Communiqué de presse et démenti

Le bruit de couloir prend tellement d’ampleur que l’institut de sondage est obligé de réagir et publie un communiqué sur Twitter. "Notre institut de sondage n’est pas dirigé par le fils de Brigitte Macron", assure l'IFOP tout en ajoutant que le protocole utilisé pour le sondage sur la cote de popularité est la même depuis 1958.

 

  

Publicité
Sébastien Auzière est en revanche vice-président de Kantar Health, qui s’occupe d’étude de marché dans la santé et dont l’IFOP prend d’ailleurs la défense dans son communiqué. Kantar Health est une filiale de Kantar qui réalise des études d’opinion. "Cela ne permet d’ailleurs en aucun cas d’affirmer que cet autre institut pourrait publier des sondages biaisés", écrit l’IFOP.

Vidéo sur le même thème : La vie de Brigitte Macron en 5 dates clés