Le verglas d’été est un danger peu connu des conducteurs et pourtant il est très présent sur les routes en période de fin de sécheresse, provoquant de nombreux accidents. 

Dimanche, dans la région de Dole dans le Jura, une collision entre deux voitures a fait trois blessés. L’un des deux conducteurs a perdu le contrôle de son véhicule et percuté frontalement l’autre voiture qui arrivait en face. La raison : le phénomène du verglas d’été.

En période de sécheresse, lorsqu’il ne pleut pas, les routes se "salissent". Un mélange de suies, de poussières, de carburants ou encore de particules de pneus forme une fine couche uniforme. Dès les premières pluies, l’eau qui s’y mêle rend la chaussée aussi glissante qu’une patinoire.

Contrairement au verglas d’hiver, le verglas d’été est pratiquement invisible, ce qui le rend d’autant plus dangereux. En général, ce phénomène est éphémère et ne dure que quelques heures après le passage de la pluie. Il provoque néanmoins de nombreux accidents selon les gendarmes pendant les vacances estivales.

Comment réduire les risques d’accident

Plus que jamais, il est impératif de respecter les distances de sécurité. Avant de prendre la route, il est recommandé de vérifier l’état et la pression des pneus. De plus, vous pouvez repérer les périodes et les zones les plus dangereuses. Il est par exemple nécessaire de ralentir dans les virages qui sont favorables aux sorties de route.

Publicité
En cas de glissade, si l’arrière de la voiture s’échappe, contrebraquez, lâchez doucement l’accélérateur, freinez progressivement et débrayez. Si l’avant de la voiture s’échappe, il ne faut surtout pas braquer car la voiture doit retrouver une trajectoire droite. Dans ce cas, lâchez l’accélérateur et freinez fort.

Enfin, ne regardez pas l’arbre ou le mur devant vous si vous ne voulez pas le percuter. "Là où le regard va, la voiture ira".

Vidéo sur le même thème : Verglas d'été : un (véritable) risque 

 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité