Le présentateur d’une émission de démonologie et de paranormal américaine a acheté une maison défrayant la chronique depuis une semaine. Celle-ci, selon de nombreux témoignages, serait la preuve que les fantômes existent. 

La photo qui fait jaser. On peut y voir une silhouette anthropomorphique à la fenêtre. © Hammond Police

Une maison de l’état de l’Indiana, aux Etats-Unis, est devenue mondialement célèbre la semaine dernière, lors de la publication d’un article dans le journal Indianapolis Star, retraçant les déboires d’une famille maltraitée, possédée même, par les esprits avec lesquels elle cohabite. Hantée au point d’avoir fait l’objet de plusieurs exorcismes, sujette à une enquête et à des fouilles géologiques approfondies, le petit bungalow de Latoya Ammons, jeune mère de famille, n’en finit plus de captiver. A tel point que Zak Bagans, présentateur et producteur exécutif de l’émission Ghost Adventures s’intéressant aux activités paranormales en tous genres, a acheté la bâtisse pour 35 000 modiques dollars. Un achat rubis sur l’ongle que l’intéressé explique par sa passion pour "ce genre de choses et pour le côté investigation", entre autres retombées éditoriales certaines.

Une maison hantée, une famille possédée

L’histoire de la famille de Latoya Ammons a défrayé la chronique toute la semaine dernière outre-Atlantique. L’article du journal local dépeignait une femme désarmée, dépassée par des événements qu’elle constatait mais ne pouvait expliquer. Accusée de maltraitance par les services sociaux après la découverte d’hématomes sur la peau de ses enfants, celle-ci fut innocentée lorsque des agents de l’institution virent l’un des enfants être violemment projeté contre le mur sans que personne ne l’ai touché.

Publicité
Attaques nocturnes, traces de pas, bruits horrifiants, grincements, déplacement d’objets, lumière qui vacillent étaient devenus le quotidien d’une famille tentant de faire face à un véritable calvaire. La présence des esprits y a été rapportée comme si intense qu’ils auraient même pris possession d’un des enfants, un soir, où ce dernier fût observé par les aides-soignants de l’hôpital où il séjournait, en train de marcher à l’envers sur les murs. Autant d’événements ayant motivé la décision de la mère de confier ses enfants jusqu’à ce que l’affaire ne soit réglée. Après plusieurs exorcismes et enquêtes de police, la mère a finalement récupéré ses enfants avant de déménager à Indianapolis.  

 

Voici une vidéo (en anglais) réunissant plusieurs témoignages et enregistrements étranges :