Les consommateurs s’en étaient sans doute aperçu mais les chiffres officiels sont tombés : le prix du carburant a encore fortement augmenté, de 4 à 7 centimes de plus pour le mois de janvier selon le ministère de l’Ecologie et de l’Energie.

Le train, le gaz et maintenant  le carburant ! Les tarifs n’en finissent plus d’augmenter. C’est désormais officiel, le prix à la pompe a enregistré une hausse significative en ce début d’année 2013. Le mois de janvier a enregistré une augmentation significative des prix du carburant, avec près de quatre centimes par litre pour le gazole et de six à sept centimes pour l’essence.

C’était l’une des promesses de campagne du candidat François Hollande, le blocage des prix à la pompe après son élection avait fait l’unanimité chez les automobilistes. Alors que les bénéfices de l’industrie pétrolière battent des records chaque année, la flambée régulière des prix passe mal. A défaut de geler les prix, le gouvernement Ayrault avait mis en place en août dernier un dispositif afin de lutter contre la cherté des prix du carburant. Concrètement, le dispositif prévoyait une baisse de taxe de trois centimes par litre, et l’accord des distributeurs pour faire un effort similaire sur leur marge.

Publicité
Seulement la mesure était considérée comme transitoire, et le gouvernement y a mis un terme à la fin de l’année 2012. Un abandon dont l’effet n’a pas tardé à se faire sentir dans toutes les stations services de l’Hexagone, et qui a abouti à cette nouvelle hausse des prix constatée en janvier. Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, s’est cependant déclaré vigilant et prêt à agir si les prix devaient de nouveau flirter avec leur sommet historique de l’an dernier.