Depuis plusieurs semaines, de nombreux messages de prévention sont publiés sur les réseaux sociaux à propos d'un "gang des bitumeurs" qui sevit en France. Découvrez quel est leur mode opératoire.

Depuis plusieurs semaines, de nombreux messages de prévention sont publiés sur les réseaux sociaux à propos du "gang des bitumeurs", selon BFMTV. Le réseau, qui agit actuellement dans l’Est de la France, s’en prend notamment aux personnes âgées. Il utilise comme moyen de persuasion : la force. En effet, ses hommes avec un fort accents anglo-saxons, s’imposent chez les particuliers en insistant pour goudronner leur cour, et réclament aussitôt la somme due. Si les victimes ne paient pas, une équipe de "gros bras", pour la plupart Polonais et Roumains, arrivent dans les heures qui suivent. Une arnaque bien ficelée et constatée par la gendarmerie de la Moselle, de la Meuse, mais aussi des Vosges, qui alerte la population contre le démarchage de "bitumeurs anglo-saxon".

Ils avaient déjà frappé en France

Publicité
L’arnaque des "bitumeurs " est bien connue en France. En mars 2010, la brigade de recherche de Givors, dans le Rhône-Alpes, avait interpellé une équipe et saisi son matériel d’une valeur de 200 000 euros. Les bons mois, le chiffre d’affaires mensuel de ces escrocs frôlait les 100 000 euros, croit savoir le Journal de Saône-et-LoireSelon La Dépêche, le gang avait encore frappé en janvier 2017 à Puygouzon, dans le Tarne. Ce jour-là, de faux ouvriers ont fait croire à un agriculteur qu'ils venaient de terminer un chantier non loin de son domicile, et qu'il leur restait un stock de bitume qu'ils pouvaient étaler devant son garage. L'affaire était conclue pour 20 m2. Mais les ouvriers avaient finalement étalé leur goudron de mauvaise qualité sur 400 m2. Au bout du compte, ils avaient intimidé l'agriculteur et étaient allés jusqu'à l'agresser physiquement pour l'obliger à leur remettre un chèque de 4 800 euros pour un travail qui, en prime, était très loin d'avoir été réalisé dans les règles de l'art.
Publicité
Publicité