Jérusalem, la ville éternelleLa Coupole du Rocher a été construite à la fin du VIIe siècle, dans la vieille ville. Il s'agit de l'un des plus anciens monuments de l'Islam. Ses huit murs extérieurs sont recouverts de morceaux de faïences verts, bleus, jaunes et blancs. Au IXe siècle, la calife El-Mamoun a fait inscrire son nom sur la frise en arabe, à la place du nom du vrai constructeur : Abd el-Malik.page 2Le quartier musulman de Jérusalem est l'un des quartiers arabes médiévaux les mieux conservés dans le monde. Situé au cœur de la vieille ville, il borde l'Esplanade des mosquées, dominée par le minaret Fakhriya (à droite). Tout près du minaret se trouve l'un des hauts lieux de l'Islam : la mosquée Al-Aqsa (à gauche). Cette mosquée est la plus grande de Jérusalem et peut accueillir jusqu'à 5 000 personnes. Le mur des Lamentations se situe au pied de la mosquée.page 3L'église du Saint-Sépulcre est un monument chrétien très important sur le plan symbolique, situé dans la vieille ville de Jérusalem.Cet ensemble abrite le Calvaire et le tombeau de Jésus. La plus petite des deux coupoles est construite exactement au-dessus de l'endroit où le Christ est censé être enterré. Devant la grande coupole se dresse la tour-clocher, construite à l'époque des croisades. Il n'en reste aujourd'hui que deux niveaux.page 4Le quartier chrétien se situe au coeur de la ville, dans la vieille ville de Jérusalem. L'église Saint-Anne en est l'un des symboles principaux, construite par les croisés sur les ruines d'une église byzantine à la fin du XIe siècle.Devant le monument se trouvent les vestiges de la piscine probatique, dans laquelle de nombreux malades attendaient une guérison divine. A l'époque, sa surface dépassait celle d'un terrain de football.page 5Dans la vieille ville de Jérusalem se trouve l'église grecque orthodoxe de Saint-Jean-Baptiste, coincée entre des immeubles. C'est l'une des plus anciennes églises de Jérusalem. Elle daterait du Ve siècle après Jésus-Christ.L'iconostase, cloison décorée d'images et d'icônes, qui sépare les lieux où officie le clergé célébrant du reste de l'église, a conservé son magnifique aspect doré. C'est aussi dans cette église que l'Ordre des chevaliers de Saint-Jean a été fondé au temps des croisades. Dans leur hôpital, ils soignaient les pèlerins de toutes les races et religions.page 6Dans les années 1920, le magnat américain du pétrole John D. Rockefeller a investi 2 millions de dollars dans la création du musée qui porte son nom. Au nord-est des murailles de la vieille ville, il fit construire un ensemble de salles d'exposition, autour d'une grande cour rectangulaire. L'inauguration eut lieu en 1938.Aujourd'hui, le musée abrite une collection extraordinaire de sculptures antiques, pièces de monnaie, documents sur les recherches archéologiques réalisées à ce jour en Israël...page 7L'hôtel de ville de Jérusalem se situe près de la vieille ville, au nord-ouest de ses murailles. Il est composé d'une dizaine de bâtiments, plus ou moins récents, donnant beaucoup d'espaces à l'administration. Cet immeuble moderne appartient au complexe de l'hôtel de ville. Il a été inauguré en 1993 et donne directement sur la grande place de Safra et ses 4 000 m². Cette place est souvent le cadre de manifestations politiques, sportives ou culturelles.page 8Le Cardo est l'axe principal de la ville. A l'époque des croisades, à la fin du XIe siècle, une partie du Cardo a été transformée en marché couvert. Aujourd'hui, ce lieu abrite des boutiques de luxe. On y entre par un petit passage, qui mène en dessous du niveau de la rue. Du Cardo antique, qui servait de rue principale, il reste juste cette partie extérieure, avec des colonnes byzantines.page 9

© Marcello Bertinetti/Archivio White Star©

Le quartier juif de Méa Shéarim, au nord de Jérusalem, concentre à lui seul une centaine de synagogues et d'écoles rabbiniques, ou talmudiques. Les enfants y apprennent les fondements du judaïsme et de l'hébreu, en vue d'entrer au lycée.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité