AVION Les beaux jours sont au rendez-vous et vos projets de vacances estivales par la même occasion. Histoire de ne pas trop empiéter sur votre budget global, vous avez opté pour une compagnie aérienne low-cost. Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?
Istock

Compagnies aériennes low-cost : quels sont les risques ?

Une émission diffusée aux Etats-Unis sur CBS News a récemment mis en exergue les difficultés quotidiennes auxquelles les compagnies aériennes low-cost, à l'instar de Allegiant Air, sont confrontées. Le site Mashable s'en fait l'écho.

A lire aussi : Retards, annulations. Quelles sont les compagnies aériennes les moins fiables ?

Il semblerait que la compagnie en question soit régulièrement pointée du doigt du fait de nombreux atterrissages opérés en catastrophe, de décollages interrompus, ou bien encore de cabines remplies de fumée. Des défaillances qui n'ont heureusement causé aucun décès. Pour autant, cet exemple a surtout pour ambition de déterminer si l'on peut ou non se fier aux compagnies aériennes low-cost dans l'absolu.

Compagnies aériennes low-cost : une liste noire en Europe

De fait, il convient, en premier lieu, de noter que l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a dressé une liste de 178 entreprises interdites de vol au dessus du territoire européen, rappelle Mashable. Un bannissement dû soit à un manque de sécurité, soit à des défaillances techniques répétées. Toujours est-il qu'il convient, de votre côté, simplement de vous assurer que la compagnie que vous envisagez d'emprunter n'y figure pas.

Compagnies aériennes low-cost : vérifier l'âge de la flotte

Autre préconisation : le fait de vous renseigner sur l'âge de la flotte de la compagnie que vous pourriez emprunter est un point à concidérer. N'omettez pas, pour les plus retissants, à vous renseigner sur les chartes de sécurité des grandes alliances aériennes. Lesquelles sont, techniquement, les mêmes pour une compagnie classique que pour son pendant low-cost.

Enfin, rappelez-vous que, statistiquement, l'avion demeure encore et toujours le moyen de transport le plus sûr du monde, souligne l'Aviation Safety Network. Une étude du MIT a par ailleurs, indiqué, que pour mourir dans un crash aérien, il conviendrait de prendre l'avion tous les jours pendant 123 000 années avant que cet accident n'advienne, conclut Mashable. Ne reste plus qu'à réserver votre vol.

En vidéo - Ryanair contrainte de rentrer dans les rangs ?

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.